Quoi de neuf ?

0000 Derniers Articles 1 France 1 Verte
2017 TR Euromeeting 1 0000 Drapeau Espagnol 1
0000 Forez Acte 3 1 France 1 Verte
0000 Vichy 1 France 1 Verte
2018 Franco Suisse 1 0000 Franco Suisse 1
2018 Event 1 0000 Champagne 1
2016 Entente Cordiale 1 France 1 Verte
0000 Splendida Sicilia 1 0000 Drapeau Italien 1
Imprimer Envoyer

0000 Panorama AuvergneAuvergnePlein sud : Cézallier Cantal et Aveyron

Samedi 30 juin et dimanche 1er juillet 2018

Jean-Paul Lamy

 

Faut-il changer ? Le bar « La Montagne » d’Issoire est-il toujours le point de ralliement idéal ? On peut en douter car ce samedi matin c’est jour de marché, impossible de se garer. La fleuriste qui jouxte le bar laisse s’effondrer l’échafaudage qui lui sert de présentoir, heureusement sans dégât pour les voitures alentours. Tout le monde est bien là : vingt-deux personnes à bord de douze voitures prennent la route en direction du Cézallier sous une température déjà caniculaire.

2018 Auvergne Cantal Cezallier Panorama

Le convoi roule vers le Cézallier et l’altitude monte, monte, monte, la température aussi ! Le trajet de Saint-Germain-Lembron à Allanche est à inscrire au patrimoine mondial de l'Unesco, c’est une étape d’anthologie. Une petite route sinueuse comme on les aime, des paysages à couper le souffle ! Allanche : la vache sacrée trône bien sur la place du village. Mais où est passé Jean-Louis ? Il est parti dare-dare à la recherche d’une fontaine car un cloaque de bouses bien fraiches a eu raison de des atoûts arrière la jolie Mustang. Il rend à sa belle américaine une propreté de bon aloi et un aspect pimpant.

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2018 Auvergne Cantal (1)     2018 Auvergne Cantal (2)     2018 Auvergne Cantal (3)     2018 Auvergne Cantal (4)
             

Les voitures repartent sur des routes plus étroites en direction du bout du monde : Pailherols. Nous découvrons avec bonheur sa petite église et ses maisons en pierres apparentes, coiffées de lauzes et garnies de fleurs multicolores. Un incessant ballet de tracteurs traînant d’énormes remorques nous rappelle que les moissons viennent de commencer.

         
2018 Auvergne Cantal (8)     2018 Auvergne Cantal (6)     2018 Auvergne Cantal (7)
         

Dans un décor de rêve, le repas à « L’Auberge des Montagnes » est excellent. L’idée d’une petite sieste fait plus qu'effleurer certaines spécialistes, mais nous ne dénonçons pas la Chantal la plus amoureuse de Morphée. Dieu merci, nous avons la chance d’avoir trois Chantal !

Il reste de la route à faire pour atteindre Conques, au nord de l’Aveyron, bien au-delà du Cantal, aux confins des frontières de notre nouvelle région. Le paysage change et nous abandonnons les grands espaces ouverts du Cézallier pour les vallées plus encaissées du Cantal, en attendant les gorges de l’Aveyron. Nous doublons ou croisons beaucoup de convois de motos. C’est l’époque !

          
2018 Auvergne Cantal (12)     2018 Auvergne Cantal (13)     2018 Auvergne Cantal (14)
         

L’arrivée à Conques, étape renommée du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, laisse planer un doute sur les conditions des reconnaissances préalables. Le convoi dépasse l’entrée du village ! Notre leader, garé sur la seule place ombragée, délaisse tous ses suivants, les laissant cuire à petit feu sous un soleil de plomb. Comme une sourde révolution monte en puissance, le chef finit par faire demi-tour pour gagner le parking promis, mais personne ne trouve son emplacement et les voitures s’éparpillent au gré des rares places vacantes.

Le soleil adulé au début, finit par rendre hargneux, les attentes inutiles aussi. Quel beau révélateur de la personnalité profonde des plus acerbes d’entre nous ! Les critiques fusent contre l’organisation : pourquoi rouler un jour de match de l’équipe de France de football, pourquoi les bas-côtés de la route n’ont-ils pas été tondus, pourquoi la route n’a-t-elle pas été nettoyée devant les fermes, pourquoi ne roule-t-on jamais soleil dans le dos, pourquoi certains kilomètres sont-ils plus longs que d’autres, pourquoi y a-t-il plus de virages à gauche qu’à droite ? Passons sous silence d'autres questions rarement pertinentes, le plus souvent surgrenues !

2018 Auvergne Cantal Conques PanoramaOuf ça y est, les voitures sont garées. Le village de Conques est à la hauteur de sa renommée. Nous visitons le trésor de l’abbatiale Sainte-Foy avant de pénétrer dans l’édifice. Mais où sont donc passés nos organisateurs ? Ils ont soudainement disparu et resteront plutôt discrets sur le but de leur escapade. Nous ne répéterons pas ce que de mauvaises langues insinuent. Par bonheur ou par hazard, nous les retrouvons à la fin de la visite. Quant à Jacques, il ne se laisse jamais influencer : ne va-t-il pas garer sa voiture à l’ombre, loin de l’abbatiale ? Insensible à l’odeur de sainteté, cet impie avéré préfère regarder le match de football sur son téléphone païen.

Volubile, la guide bavarde se complait à n'oublier aucun détail : rien que la description du tympan de l’édifice prend plus d’une demi-heure. Pour notre plus grand bonheur, elle n'a pas le temps de commenter chacun des personnages de la scène. Quant aux fabuleux vitraux signés du peintre Soulages, ils sont loin de faire l’unanimité et par respect pour les amateurs d’art prétendument avertis, on n’en dit pas plus…

         
2018 Auvergne Cantal (15)     2018 Auvergne Cantal (16)     2018 Auvergne Cantal (17)
         
2018 Auvergne Cantal (18)   2018 Auvergne Cantal (19)   2018 Auvergne Cantal (20)
         
2018 Auvergne Cantal (21)     2018 Auvergne Cantal (23)     2018 Auvergne Cantal (24)     2018 Auvergne Cantal (22)
             
2018 Auvergne Cantal (25)   2018 Auvergne Cantal (26)   2018 Auvergne Cantal (27)   2018 Auvergne Cantal (28)
             

Le téléphone de Jean-Paul résonne tout à coup dans le silence pesant de la basilique. Quelle idée aussi d'appeler un brave pélerin qui visite un lieu sacré ! Le moine prémontré chargé d’assurer la solennité du sanctuaire s’approche discrètement, lui met la main sur l'épaule et lui demande non sans malice : « En ce lieu de recueillement, est-ce un appel divin ? ». Que nenni, c’est Martine ou Jean-Pierre, disparus on ne sait où (?), peut-être comme au cours des reconnaissances, qui se manifestent enfin, donnent des signes d’impatience et exigent derechef un retour sans tarder à l’hôtel d’Entraygues-sur-Truyère, capitale d'un soir.

Arrivés à destination, nous entassons toutes les voitures dans la petite cour de l’hôtel « Les Deux Vallées ». Plus question d’ouvrir les portières et il est sûr qu'aucune autre voiture, même une Smart, ne pourra entrer. D’aucuns partent visiter le charmant petit bourg implanté au confluent de la Truyère et du Lot, avant de s’attabler pour dîner le long d’une immense table unique.

         
2018 Auvergne Cantal (29)     2018 Auvergne Cantal (30)     2018 Auvergne Cantal (31)
         
2018 Auvergne Cantal (32)   2018 Auvergne Cantal (33)   2018 Auvergne Cantal (34)
         

La journée du dimanche est tout aussi caniculaire que le veille. Nous longeons le Lot, traversons les villages d’Estaing et d’Espalion avant l’ascension du plateau de Laguiole. Le taureau nous attend sur la place du Foirail. Le tour de la petite cité est vite fait. Aussi surprenant que cela puisse paraître, la plupart des magasins de souvenirs, surtout de couteaux, sont fermés en ce début juillet, alors qu’il y a bien du monde dans les rues.

2018 Auvergne Cantal (35)Nous reprenons la route pour rejoindre Maisonneuve. En suivant son chef inspiré, notre convoi avance doucement, au risque de se faire rattraper par les cyclistes. Un camping-car furibond double brutalement nos voitures par paquets de deux ou trois, grands coups d'avertisseur à l'appui. La jolie Triumph d’Éric à ses vapeurs, elle est toute rouge et il faut lui donner régulièrement à boire, elle aussi ! Heureusement, tout se termine bien.

Au « Moulin des Templiers », c’est la photo de groupe au bord de l’étang avant le repas typiquement cantalou qui nous attend dans un cadre plutôt plaisant. Les plus serviables se battent en duel avec le traditionnel aligot qui fait de la résistance. Bel exercice physique et joli ballet vertical !

             
2018 Auvergne Cantal (36)     2018 Auvergne Cantal (37)     2018 Auvergne Cantal (42)   2018 Auvergne Cantal (41)
             

La prochaine halte a lieu à Chaudes-Aigues. Nous visitons la fameuse source dont l’eau jaillit à 82 degrés. Rafraîchissant, non ! Marie et Jacques comme Chantal et Georges nous abandonnent car ils vont s’arrêter chez Jean-Yves; non loin de là. Chantal et Yves nous quittent et empruntent l’autoroute car ils doivent être à Paris dès ce soir. Jean-Paul prend la tête du convoi et les neuf voitures restantes roulent rapidement jusqu’à Massiac, histoire de réveiller les mécaniques en se ventilant un peu.

         
2018 Auvergne Cantal (43)     2018 Auvergne Cantal (45)     2018 Auvergne Cantal (44)
         

Massiac, étape incontournable ! Bien entendu, nous réorganisons à notre guise la terrasse du « Café du Nord », c’est la tradition du pot de détente. Puis, après les embrassades de rigueur, chacun regagne ses pénates. Nous nous retrouverons dimanche 19 août pour notre pique-nique estival. En attendant, bonnes vacances à tous !

Enfin, bravo à Martine, Jean-Pierre, Marie-Noëlle et Michel pour l’organisation de cette belle sortie, avec un choix de routes exemplaire et des étapes gastronomiques unanimement appréciées. Merci les amis ! Bien sûr que vous avez été excellents. A refaire !

0000 Participants


 

© Triumph Club de France- Association à but non lucratif - Loi de 1901 - Logiciel Joomla 1.5.26 - Licence GNU/GPL           V02.5