Adhésion Ré-adhésion

Pour adhérer au TCF, suivez ce lien.

Pour renouveler votre adhésion au TCF, suivez ce lien.

2013 - International - Star90

Triumph Neuf Voitures Gauche

2013 International Star90 LogoStandard Triumph Anniversary Rally

Dimanche 20 mai 2013

par Pierre Le Foll

Cliquez sur les images pour les agrandir

 
Après le « Goodwood Revival » de 2012, Peter Johnston récidive cette année en nous emmenant une nouvelle fois dans son Angleterre natale. Cette année, cap sur les Midlands pour participer à « STAR90 », le « Standard Triumph Anniversary Rally ». Cette manifestation organisée par le « Triumph Forum » célèbre les 110 ans de la fondation de la Standard Motor Corporation et les 90 ans de Triumph.
 
2013 International Star90 FinishLe mois de mai étant très chargé en manifestations diverses et variées, notamment le Tour de Bretagne qui se déroule ce même week-end de la Pentecôte, notre expédition est limitée à trois équipages. Peter et son épouse Clémentine se trouvent déjà en Grande Bretagne depuis une semaine à bord de leur TR4A IRS jaune, tandis que Guy et son co-équipier et beau-frère Gérard, à bord leur nouvelle monture dont nous reparlerons plus tard, ainsi que Marcel accompagné votre serviteur à bord sa TR4A bleue, se retrouvent à Roscoff jeudi soir pour la traversée de nuit vers Plymouth.Vendredi 6h30 : accueil surprise à Plymouth de la part de Derek Hurford du TR Register du Devon, qui tient absolument à nous remercier pour l'assistance que nous lui avons apportée le samedi précédent lorsqu'il est arrivé chez moi avec le pont arrière de sa TR6 menaçant de lui fausser compagnie, suite à la rupture du goujon de fixation droit. A midi, après 270 kilomètres parcourus à bon train, nous retrouvons Peter et Clémentine au « Bugatti Trust » de Prescott Hill.
 
2013 International Star90 ChaumièreNous visitons le musée fort intéressant et dans la foulée, sommes autorisés à emprunter « prudemment » le parcours de la célèbre « Prescott Hill Climb ». Nous tenons parole et ne tentons pas de battre le record de l'épreuve, 36 secondes au kilomètre.Comme nous ne sommes plus qu'à quelques dizaines de kilomètres de notre destination, nous en profitons pour musarder dans quelques villages typiques des Costwolds, tels Broadway et Welford-on-Avon, aux magnifiques chaumières du XVIIème. Nous atteignons finalement notre B&B à Haseley en début de soirée, ce qui nous laisse le temps de refaire une beauté à nos montures avant qu'elles ne retrouvent leurs congénères sur le parking du Chesford Grange Hotel, où le STAR90 débute par un BBQ informel.
 
Samedi matin, nous sommes conviés sur le site de Prodrive, plus précisément sur la piste d'essais de cette société d'ingénierie automobile crée et présidée par David Richards, ex-copilote de Tony Pond et d'Ari Vatanen, à présent également président d'Aston-Martin. Nous effectuons plusieurs tours de piste de deux kilomètres environ avec enthousiasme, pour ne pas dire un enthousiasme certain en ce qui concerne Peter qui nous a gratifié d'une amorce de dérapage. C'est d'ailleurs l'occasion pour Guy et Peter d'échanger leur volant afin de comparer leurs impressions. Nous admirons également la dextérité de deux « mordus de faim » qui se tirent la bourre à bord d'une TR8 magnifiquement restaurée et d'une non moins rutilante TVR. Il y a également quelques méchantes TR4 bien préparées et des TR5 et 6 qui ne font pas « semblant » non plus.
 
2013 International Star90 CollegeL'après-midi, nous laissons reposer les mécaniques pour une séquence nostalgie. Peter nous fait la surprise de nous emmener visiter « Warwick School », établissement qu'il a fréquenté en tant qu'interne de 1948 à 1955. Si les bâtiments du XIXème sont imposants, ce qui nous impressionne le plus c'est que ses origines remontent au Xème, ce qui en fait la plus ancienne « Grammar School » de garçons en activité au monde ! Nous y sommes très gentiment accueillis par Anne Douglas, préposée aux relations avec les vénérables anciens élèves, qui nous fait visiter l'école avant de nous offrir un plantureux « afternoon tea » agrémenté de « sausage rolls », de sandwiches et de cakes de toutes sortes.
 
Pendant la dégustation, nous essayons de percer les mystères du match de cricket qui se déroule sous nos fenêtres. En dépit des explications de Peter, je pense qu'il nous faudrait assister au moins à un test match de trois jours pour commencer à comprendre ce qui se passe sur cette magnifique pelouse. Autour, c'est plus simple : les familles des joueurs, confortablement calées dans leurs chaises, devisent tranquillement en prenant, vous l'aurez deviné « l'afternoon tea ! ».Samedi soir, retour au « Chesford Grange Hotel » pour le dîner de gala du STAR90. Nous revêtons nos plus beaux atours : chemises blanches du Triumph Club de France et « nœud-pap » de la « Warwick School » qu'Anne nous a aimablement offerts en souvenir de notre visite, à la condition expresse que, Peter excepté, nous ne portions cet accessoire qu'un soir sur le territoire britannique. C'est qu'on ne plaisante pas avec d'aussi vielles traditions...
 
Dimanche c'est le « Big Day » ! Les organisateurs attendent 1.000 Standard et Triumph au « Heritage Motor Centre » à Gaydon. C'est aussi là que se trouve le « BMIHT » qui, contre quelques dizaine de livres, peut vous délivrer l'acte de naissance de votre chère ancienne anglaise, votre Triumph bien sûr, pas votre « au pair » ni autre correspondante d'antan. Pour l'occasion, nous avons sorti les plaques du Club mais, à peine arrivés, Guy et sa mystérieuse monture sont exfiltrés vers le stand du TR Register où ils trônent auprès de la prestigieuse TS2. C'est sûr, il va se passer quelque chose...
 
La journée se déroule parfaitement avec différents plateaux de véhicules remarqués par le jury et regroupés par thèmes, périodes ou modèles. En début d'après-midi, Guy prend part à la parade de dix-sept TR et dérivés, là on brûle, menée par Bill Piggott « himself » au volant de TS2.Nous ne manquons pas de faire le tour de l'immense parking qui regorge d'à peu près tous les modèles que Standard et Triumph ont produit au cours de leur existence : Standard 8, 9, 10, 12, 14, Triumph Dolomite, Gloria, Razor-Edge, TR, Spit, 2000, 2500 etc. et d'innombrables Stag car on célèbre également le 32ème European Stag Meeting à Gaydon.
 
2013 International Star90 2 HeraldUne visite au musée du « Motor Centre » nous permet également de côtoyer les productions des autres marques, dont nombre de prototypes tels les Rover à turbine.En fin d'après-midi, on nous « repique » Guy ! Cette fois pour un dernier tour de piste qui réunit les dix véhicules que le jury souhaite distinguer dans diverses catégories : plus belle avant-guerre, plus belle découvrable quatre places en l’occurrence un Roadster 2000, « Still on the Road » décerné à un Cabriolet Herald, ou plutôt à ce qu'il en reste, humour anglais oblige, plus belle restauration à une TR6 à l'intérieur un peu surfait à mon humble avis, puis bien d'autres.
 
2013 International Star90 3 ItaliaChaque conducteur de véhicule ainsi honoré repart avec son trophée offert par le magazine « Triumph World » tandis que notre ami Guy patiente à la fin de la colonne jusqu'au dénouement inattendu : sa magnifique Italia 2000 gris métallisé est proclamée « Car of the Show », autant dire « Star of the Show » !
 
Cette magnifique journée se termine ainsi en apothéose et par une nouvelle démonstration du fair-play britannique qui honore une voiture construite en Italie sur un châssis anglais et conduite par un breton qui l'a acquise en Hollande.
 
Après les remerciements d'usage, nous regagnons notre B&B où nous fêtons l'évènement avant de dîner à Warwick.Lundi matin, nous reprenons le chemin du retour vers Portsmouth cette fois, avec une première étape à Stratford-upon-Avon, où nous visitons la maison de William Shakespeare. Nous faisons une seconde courte halte pour admirer les pierres dressées en cercles concentriques de Stonehenge (Wiltshire), célèbre monument mégalithique vieux de quelques 4.500 ans.
 
2013 International Star90 1 GroupePas le temps d'attendre le solstice d'été et ses pèlerins « New Age » qui déferlent ici chaque année, il est temps de reprendre la route vers le ferry.Peu avant de regagner la M27 qui contourne Southampton, la TR4 de Peter disparaît soudain dans un nuage de vapeur, tout en aspergeant copieusement la route de liquide de refroidissement. Plus de peur que de mal : il ne s'agit que d'une durit qui s'est déboîtée. Le temps de laisser refroidir et de refaire le niveau et nous voilà « on the road again » pour rejoindre Portsmouth, largement dans les temps pour la traversée de nuit vers Saint Malo.
 
Le lendemain matin, après un petit déjeuner dans la Cité historique, nous nous quittons en nous promettant de perpétuer cette tradition du voyage transmanche annuel. Un grand bravo encore à Peter pour cette brillante idée de participer à STAR90 et pour son organisation sans faille, et toute notre admiration à Clémentine, seule femme du groupe.
Diaporama