Adhésion Ré-adhésion

Pour adhérer au TCF, suivez ce lien.

Pour renouveler votre adhésion au TCF, après vous être connecté, suivez ce lien.

2020 - Ile de France - Sortie au Château de Compiègne

plaque iledeFrance r
Samedi 12 septembre 2020

Martine et Gérard Véron

Cette sortie, prévue au début du confinement, a été reprogrammée au mois de septembre.

Notre ami Gérard Véron nous a concocté une très belle balade. Elle nous a permis de dégourdir les roues de nos chères autos qui se morfondaient dans leur garage.

Cliquez sur les images pour les agrandir

2020 ile de france sortie chateau compiegne 01

9H30, nos cinq Triumph sont au rendez-vous sur l'aire de Vemars, peu après Roissy. Un groupe restreint, le COVID étant passé par là et c'est sans doute préférable sur le plan des risques sanitaires.

Café-viennoiseries pour les équipages et un petit plein pour les voitures et c'est parti.

Nous quittons tout de suite l'autoroute A1 pour nous diriger vers Ermenonville en musardant dans la forêt du même nom.

Un premier petit arrêt à l'abbaye de Chaalis. Il fait très beau, tout le monde a décapoté. On reprend les petites routes de l'Oise à travers la campagne jusqu'à Senlis.

2020 ile de france sortie chateau compiegne 02Quelle jolie ville! Mais nos voitures n'aiment pas les pavés. Nous leur imposons quand même un petit circuit passant par les principaux sites historiques de la ville.

La prochaine étape sera le château de Raray. On se dégourdit les jambes par une balade dans le parc, au milieu des golfeurs pour aller découvrir "Le portail de Diane" rendu célèbre par Jean Cocteau dans son film "La belle et la bête".

2020 ile de france sortie chateau compiegne 03Tout cela donne faim et on est très content de trouver la table qui nous attend dans le jardin "Chez Jako" d'autant que la carte a de quoi faire saliver.

On n’a guère plus d'une vingtaine de kilomètres pour digérer et arriver au château de Compiègne.

La visite commence par les appartements très second empire et se termine par le musée des voitures, mais attention, celles ci sont propulsées par des chevaux à quatre pattes, rien à voir avec nos voitures, mais c'est une belle collection de carrosses en tout genre. Et puis, on y trouve quand même la "Jamais contente" qui avait atteint en 1899 la vitesse de 105 KM/H propulsée par un moteur électrique, donc très en avance sur son temps.

Une journée sympathique. On espère que le COVID ne nous empêchera pas de rapidement se retrouver dans le cadre d'un évènement dans le même esprit.

 

0000 Contact

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
TOUT ACCEPTER
TOUT REFUSER
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner