Adhésion Ré-adhésion

Pour adhérer au TCF, suivez ce lien.

Pour renouveler votre adhésion au TCF, suivez ce lien.

2013 - Bretagne - Lorient - Brocéliande

0000 Panorama Bretagne
16 mars 2014

par Gérard Buineau

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2014 Bretagne Decrassage ChateauDimanche matin 16 mars : il fait (très) beau en Bretagne. Le Grand Prix F1 d'Australie vient de s'achever, il est donc grand temps de prendre la route et de rejoindre notre lieu de rendez-vous à Josselin dans le Morbihan pour notre décrassage printanier.

Le froid est vif à cette heure matinale (pour un dimanche), mais cela n'a pas découragé les dix équipages bretons fin prêts pour un périple de quatre-vingt-dix kilomètres en trois étapes... Ces dix équipages étaient composés de deux TR3, trois TR4 A IRS, de la TR6 verte fraîchement repeinte et rénovée de notre ami Jean-Bernard, d'une TR7, d'une Spitfire Mk III, de l'Italia 2000 GT de Guy qu'on ne présente plus et qui sera l'une des attractions du prochain Triumph Event en pays Cathare, enfin de la 911 Cabriolet de votre serviteur (oui, je sais ça n'est pas politiquement correct).

À celles-ci, il faut ajouter la Mini Countryman de Bernard et Marie-Odile Rousseau, en villégiature pour quelques jours dans la région Vannetaise et qui ont eu la bonne idée de nous rejoindre... en voisins.

2014 Bretagne Decrassage VoituresBrocéliande : femme insaisissable

« Aux Alentours de Brocéliande », ainsi s'intitulait notre circuit préparé par Pierre le Foll et Marcel Chavaroc, ce qui signifiait que nous allions côtoyer une terre de légende.

De Josselin donc, direction Néant-sur-Yvel, qui attire par son nom mystérieux, mais il ne s'agit pas de la capitale des nihilistes. Tréhorenteuc ensuite, charmant village dont le nom signifie pays de la charité, car c'était jadis un centre de distribution d'aumônes, précède la Fontaine de Barenton, dont l'eau chargée de gaz carbonique a une température constante de dix degrés, à laquelle on a attribué pendant longtemps des vertus thérapeutiques. Un passage à Concoret, avant de quitter le Morbihan pour l'Ille-et-Vilaine et d'arriver à Paimpont, face à l'abbaye dont les bâtiments datant du XVIIème siècle jouxtent l'église abbatiale du XIIIème siècle. Pendant plus d'un millénaire, Paimpont constitua un ghetto doré pour ses habitants : on n'y payait pas d'impôts. La révolution leur fit perdre ce privilège... Première halte pour nos « belles » et pimpantes TR qui, à part une petite alerte sur la TR6 bien vite réparée, profitent d'un soleil généreux, sur l'esplanade de Brocéliande. Le temps d'une découverte des lieux, de quelques photos, d'un café pour certains et nous repartons vers Campénéac.

En traversant la forêt, on aura pressenti peut-être avec quelle facilité les légendes les plus fantastiques purent, au Moyen-Âge, y puiser leur inspiration. Je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager ce qu'écrit Michel Renouard, dans son Guide de la Bretagne, sorti en 1982 : « On ne visite pas la forêt de Paimpont, car elle se joue de l'étranger comme le vent d'une feuille, l'entraîne par ses chemins creux, lui fait perdre cent fois la route, lui jette un sort en un mot. Bien malin qui saurait échapper à cet envoûtement et qui pourrait, cartes d'état-major en mains, arpenter ses laies forestiers, escalader ses talus, dévaler ses vallons avec la sûreté d'un conquérant. Femme insaisissable, Brocéliande ne se laisse aimer que de ceux qui décident de faire patiemment leur cour... ».

Le Val-sans-Retour n'est pas très loin, mais pas le temps de s'attarder et déjà l'on aperçoit, un peu en retrait de la route, le château de Trécesson. Cette demeure du XVème siècle ne se visite pas, mais on peut s'approcher suffisamment près pour voir ses murs de pierre rougeâtre et ses tourelles qui se mirent dans l'eau d'un petit étang.

De retour dans le Morbihan, nos petites départementales sinueuses mais au revêtement en bon état (merci pour les suspensions de nos vénérables TR) nous conduisent à La Chapelle-Caro, en passant par Augan, Caro et Saint Abraham.

L'écomusée de Lizio mérite le détour

Après le déjeuner, direction Lizio. Un des vestiges patrimoniaux de l'actuel bourg est formé par un ensemble d'habitations et de dépendances datant des XVIIème et XVIIIème siècles s'ordonnant autour d'une cour centrale aujourd'hui appelée « Cour des artisans ». C'est un écho architectural à la prospérité de l'industrie textile bretonne de l'époque moderne. Depuis 1974, cette commune est d'ailleurs connue pour sa « fête des artisans » qui a lieu au mois d'août.

Mais auparavant, une surprise nous attend. En pleine campagne, à quatre kilomètres de l'agglomération de Lizio, se trouve l'écomusée des vieux métiers. « Un univers à la Prévert à découvrir en famille », prévient le prospectus. Serait-ce une publicité mensongère ?

Alain Guillard y a réuni en une quarantaine d'années une fabuleuse collection, unique en Bretagne, de plus de 100.000, je dis bien cent mille, objets et outils anciens sur 2.000 mètres carrés d'exposition. Nostalgie des boutiques d'antan, monde de l'enfance et de l'école, ambiance et charme des intérieurs bretons, travail des artisans, vie à la ferme, paradis des enfants, sans oublier tout un secteur réservé à l'automobile, des modèles réduits en passant par les anciennes pompes à essence, plaques publicitaires provenant de vieux garages des années cinquante, collection de cyclos et motos anciennes, etc...

2014 Bretagne Decrassage Visite 1 2014 Bretagne Decrassage Visite 2

À lui seul, ce musée vaut le détour, d'autant que le maître des lieux est intarissable sur son petit monde et qu'il manie la langue française et l'art du calembour avec brio. Qu'il soit d'ailleurs remercié de nous avoir accueillis si chaleureusement lors de cette visite privée, car l'écomusée n'était pas encore ouvert au public, sa plage officielle d'ouverture s'étendant du premier avril au 31 octobre. Autant dire que notre groupe a été conquis par cette découverte. Je ne saurai trop encourager les membres du Triumph Club de France de passage dans la région à nous imiter.

2014 Bretagne Decrassage Groupe