2016 - Auvergne - La Vie de Château

0000 Panorama AuvergneAuvergneChronique d'un jour de chance

dimanche 10 avril 2016

par Jean-Paul Lamy

C’est le printemps

Drôle d’exercice pour un membre du Triumph Club de France, fut-il auvergnat, que de rédiger le compte rendu de la sortie qu’il a lui-même organisée.

Si tout finalement se passe bien, l’organisateur n’y est guère pour grand-chose, la chance est vraiment de son côté. Qui aurait pu prévoir un si beau ciel bleu au vu de la météo du début de semaine ? S’il avait plu comme à la Saint-Médard, la sortie était à l’eau, la Morge serait sortie de son lit et la circulation aurait été improbable sur les petites routes inondées. Par endroits, il aurait presque fallu passer à gué : « vive l’arrose ! ». Le temps agréablement perdu tout au long du parcours pour profiter du soleil printanier se serait transformé en une séance glaciale dans une froideur moite, entassés entre ces « foutus » side-screens pour les moins chanceux.

Pour conjurer un tel scénario catastrophe, l’organisateur naïf et crédule comme à l’accoutumée, passe commande d’un vrai soleil de printemps. Sage précaution ! Le soleil attendu lui est livré dans les délais, comme s’il avait été commandé sur le Bon Coin ou auprès d’Amazon. Vus d’en-haut, quelques cumulus agrémentent le ciel bleu et ont même la délicatesse de nous épargner toute averse printanière. Mais revenons sur terre.

Chambaron sur Morge

Nos dix-sept voitures occupent progressivement toute la place centrale de La Moutade, qui fait désormais partie, comme Cellule, de la nouvelle commune de Chambaron-sur-Morge. Tout le monde est à l’heure, même la petite chienne dans une Stag assortie à sa couleur, quel chic ! Certains viennent des confins de l’Auvergne, du fin fond de la Haute-Loire, comme du lointain Bourbonnais. Le « Shérif » plante hardiment l’étendard du club qui flotte, altier et fier, devant « Le Caveau du Fort ». L’unique commerce de La Moutade nous accueille fort gentiment pour un bon petit-déjeuner. Dès le matin, son chiffre d’affaires va « croissant » !

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2016 Auvergne Printemps La MoutadeMa gueule, qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?

M’as-tu reconnu quand j’étais môme ? Suis-je toujours aussi beau ? C’est la question posée par notre animateur régional avec le concours de photos d’autrefois. Nos amies Chantal et Martine, chacune associée à son Jean-Pierre respectif, se montrent de redoutables détectives. Elles ont su remonter le temps et débusquer derrière les visages poupins d’hier les bientôt vieillards d’aujourd’hui. Bravo les profileuses ! Pour dissimuler nos erreurs de jeunesse, il faudra nous montrer plus discrets !

L’organisateur distribue le road-book de la journée, très épuré. Comme dit la chanson, « une seule feuille a suffi ! ». Tout le monde se suit en file indienne jusqu’à Davayat. Que c’est beau, ce long convoi de voitures multicolores qui serpente entre les champs ensoleillés ! Votre serviteur ouvre la marche, fidèlement aidé par un serre-file infaillible, notre ami Patrice, avec sa « grande gueule » amicale et sa belle Triumph « petite bouche ».

La gentilhommière de Davayat

La grille du parc franchie, les Triumph paradent fièrement le long de la longue allée menant au château. Nous alignons les voitures, les treize Triumph d’un côté, les autres anciennes en face. Les deux voitures modernes se font les plus discrètes possible. Cette gentille discrimination positive est le prix à payer pour avoir de belles photos pour notre club.

Une fois passés les deux lions qui gardent l’accès de la cour d’honneur tels des sphinx, Madame Anne-Flamine de Saulieu et Monsieur nous accueillent chaleureusement dans leur domaine. Pour la visite du château, nous nous divisons en deux groupes, les hommes d’un côté, les femmes et devinez lequel des Jean-Pierre de l’autre ?

2016 Auvergne Printemps Davayat Voitures 2016 Auvergne Printemps Davayat Sphinx 2016 Auvergne Printemps Davayat Nord 2016 Auvergne Printemps Davayat Verdure
2016 Auvergne Printemps Davayat Aile 2016 Auvergne Printemps Davayat Interieur 2016 Auvergne Printemps Davayat Sud 2016 Auvergne Printemps Davayat Parc

Soulignons la gentillesse de nos hôtes, ils nous accueillent ce dimanche malgré une fête de famille. C’est un vrai plaisir d’avoir pour guides les propriétaires des lieux depuis dix-neuf générations. Leurs commentaires sont pleins d’histoires, de précisions et d’humour. Mais le temps passe, comme l’indique l’immense cadran solaire qui orne la façade ensoleillée. Après un dernier tour dans le jardin à la française pour admirer les arbres plusieurs fois centenaires, il est temps de nous mettre en route pour aller déjeuner là-haut, à Loubeyrat, après avoir remonté la sinueuse vallée des Prades.

Là-haut sur la montagne

2016 Auvergne Printemps Loubeyrat La Vallee2016 Auvergne Printemps Loubeyrat AccordeonDans ce petit village perdu, c’est la crise du stationnement, comme au cœur des grandes métropoles, mais on parvient quand même à insérer nos voitures de çà de là. L’Auberge de la Vallée nous attend. Si nous avions su que le temps serait aussi beau, nous aurions pris l’apéritif sur la terrasse, que nous n'aurions pas manqué de réorganiser, comme d'habitude.

Mais nous sommes attendus au bar. Marcel n’a pas oublié son piano à bretelles, ce qui nous vaut quelques valses musette et quelques pas de danse avant de passer à table. Bonne ambiance et bon repas, en effet personne ne se plaint, bien au contraire. Encore un coup de chance ! L’unique serveuse ne se laisse pas déborder par les trente-et-un participants ni par les autres clients. Pour nous, ce repas convivial offre l’opportunité de faire plus ample connaissance avec les nouveaux venus au club.

De la chance, toujours de la chance. Une déviation sournoise mise récemment en place nous impose un léger détour sans plus de problèmes, ce qui nous vaut de passer devant le toujours très fréquenté Gour de Tazenat. Puis nous quittons délibérément les itinéraires civilisés pour aborder la séquence montagne du parcours.

Les gorges de la Haute-Morge

2016 Auvergne Printemps Morge 12016 Auvergne Printemps Morge 2Une fois passé Charbonnières-les-Vieilles, nous empruntons une toute petite route qui plonge des hauts-plateaux des Combrailles jusqu’au fond de la vallée encaissée de la Morge. La descente est raide et sinueuse, mais que c’est beau ! Parvenus au fond de la vallée, nous suivons la rivière, c’est bucolique à souhait.

Nous avons même droit au côté raid, quelques cahots et vingt mètres sans goudron du côté de la Gravière ! Nous ressortons de la vallée à Montcel et l’horizon s’ouvre soudainement, le paysage change complètement. Nous passons devant le château de Jozerand et nous dirigeons au milieu des champs vers l’extrémité du plateau dominant la plaine de Limagne.

Sur les traces de Michel de l’Hospital

2016 Auvergne Printemps La Roche Panorama2016 Auvergne Printemps La Roche GroupeLa file des voitures se range le long de l’étroite route goudronnée et c’est à pied que nous nous approchons du château de La Roche, demeure du célèbre chancelier Michel de l’Hospital. C’est un château féodal transformé par la suite en résidence, avec une belle terrasse dominant la Limagne.

Puis la longue file de voitures descend sur Aigueperse avant d’emprunter la petite route de corniche menant à Artonne en suivant la crête, ce qui permet d’admirer tout à la fois la Limagne sur la gauche, les Combrailles sur la droite et la chaîne des Puys devant. Direction Cellule. Hélas, nous devons emprunter les seuls deux kilomètres de grand-route du parcours. Cherchez l’erreur ! Là, pas de chance !

Château de Saulnat - La surprise

On s’habitue vite aux allées ombragées des châteaux… La file de voitures franchit la grille du château de Saulnat. Nous sommes attendus et nos hôtes nous aident à aligner les Triumph aux couleurs pimpantes devant le perron de la belle demeure. Nous découvrons le grand parc ombragé, agrémenté de vasques et de statues, puis le vaste étang romantique.

C’est l’heure de la visite de l’atelier de sculpture, de fabrication des pierres reconstituées et de moulage de fontaines, statues, vasques et moult autres éléments décoratifs. Le chef d’entreprise nous fournit toutes les explications attendues, qu’il s’agisse des techniques de conception et de fabrication, ou de sa riche clientèle le plus souvent étrangère. Quelle chance de découvrir cet endroit, caché, exceptionnel et improbable !

2016 Auvergne Printemps Saulnat Allee 2016 Auvergne Printemps Saulnat Panorama 2016 Auvergne Printemps Saulnat Chateau 2016 Auvergne Printemps Saulnat Etang
2016 Auvergne Printemps Saulnat Voitures 2016 Auvergne Printemps Saulnat Atelier 2016 Auvergne Printemps Saulnat Pot 2016 Auvergne Printemps Saulnat Groupe

Pot de Détente

Puis, attention aussi sympathique qu’inattendue, nos hôtes nous offrent un verre d’excellent vin sur une des terrasses du château. Nous sommes touchés de tant de délicatesse. La chance est vraiment de notre côté ! C’est l’heure de la photo de groupe sur le perron de la belle demeure.

Pot d’échappement

2016 Auvergne Printemps CelluleDernière étape d’un bon kilomètre et fin du parcours à Cellule, en attendant la grande évasion. Un dernier verre à la terrasse ensoleillée du bistrot du coin, « La Grotte de l’Ours », puis c’est le moment de nous séparer, au terme de cette première sortie de l’année.

Espérons que les organisateurs des prochaines sorties auront autant de chance avec la météo, le parcours, le déjeuner et les animations. Enfin et surtout, merci aux participants d’être venus si nombreux et même d'assez loin. 

 

Donc, bonne chance et à Bientôt !

0000 Participants0000 Vu dans la Presse