Adhésion Ré-adhésion

Pour adhérer au TCF, suivez ce lien.

Pour renouveler votre adhésion au TCF, suivez ce lien.

Plaque Alsace

0000 Contact

Agenda TCF Alsace

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
Date : vendredi 3 septembre 2021
4
Date : samedi 4 septembre 2021
5
Date : dimanche 5 septembre 2021
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

2015 - Alsace - Rallye des Neiges

0000 Panorama Alsace 

Rallye des neiges

 

L'Alsace Centrale et les Dernières Nouvelles d'Alsace 

lundi 26 janvier 2015

 

Le club L« es Vieilles Soupapes du Ried » est un partenaire habituel du Triumph Club de France région Alsace, c'est pourquoi notre ami Bernard Stibling nous fait part de cette dernière manifestation hivernale. Certains habitués de la région Alsace reconnaitront dans le premier article présenté une Triumph Spitfire faisant admirer sa mécanique. C'est celle de Paul-André Hoppler, photographe émérite, qui couvre régulièrement les activités locales.

2015 Alsace Rallye des Neiges

2015 Alsace Rallye des Neiges CA 2

2015-Alsace-Rallye-des-Neiges-CA 3


 

2014 - Alsace - Elsa au Volant

2014 Alsace Foret-Noire Panorama Elsa au volant

 

Alsacepar son heureux grand-père Bernard Stibling

1er octobre 2014

 

Cliquez sur les images pour les images.

 

2014 Alsace Elsa au Volant 1 2014 Alsace Elsa au Volant 2

La valeur n'atend pas le nombre des années !

 


 

2014 - Alsace - Guebwiller

0000 Panorama Alsace Voitures anciennes à Guebwiller

 

Dernières Nouvelles d'Alsace

dimanche 26 octobre 2014

 

La dernière de l'année

Final réussi pour le dernier rassemblement de l'année des voitures anciennes, qui se déroule tous les quatrièmes di­manche de chaque mois. Les exposantsétaient venus si nombreux que les organisa­teurs n'avaient plus de place pour les accueillir. Il en fut de même pour le public qui avait profité du beau temps pour se retrouver nombreux devant l'hôtel de ville dans le but d'ad­mirer les voitures anciennes et de prestige qui étaient rassem­blées là. Pour la dernière édi­tion de l'année 2014, ce sont près d'une centaine de voitu­res et motos de collection qui avaient fait le déplacement à Guebwiller. Celles-ci étaient donc exposées des deux côtés de la rue piétonne et sur une partie du parking devant la mairie. Quelques véhicules d'avant-guerre avaient fait le déplace­ment, la plus ancienne du lot était une Barré datant de 1912. Pour le reste, beaucoup de voi­tures des années 50-60 et des véhicules des années 70-80, que l'on appelle des « youngtimers » dans le jargon du mon­de des collectionneurs de voi­tures anciennes. Outre les quelques motos, figuraient dans le lot des voitures de sport et de prestige récentes.

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2014 Alsace Guebwiller (1) 2014 Alsace Guebwiller (2) 2014 Alsace Guebwiller (3)
2014 Alsace Guebwiller (4) 2014 Alsace Guebwiller (5) 2014 Alsace Guebwiller (6)
2014 Alsace Guebwiller (7) 2014 Alsace Guebwiller (8) 2014 Alsace Guebwiller (9)

 

Le seul rassemblement à se dérouler au centre-ville

Ces rassemblements ont com­mencé il y a trois ans, le pre­mier en mars 2012 ne rassem­blait que cinq voitures. Petit à petit, les exposants sont venus de plus en plus nombreux pour atteindre le chiffre record de dimanche. Parmi les rai­sons de ce succès, le fait que le rassemblement de Guebwiller soit le seul de tous les rassem­blements du secteur à se dé­rouler au centre-ville. Cette particularité lui confère une animation et une convivialité appréciées par les exposants et le public. Cette dernière séance fut également l'occasion de dresser un bilan. Selon l'un des organisateurs, Jean-Pierre Caffin, en trois ans, on a en­registré l'arrivée de 376 véhi­cules différents issus de 87 marques, et il en arrive encore des nouveaux régulière­ment. Les rassemblements reprendront l'année prochaine à partir du quatrième dimanche du mois de mars. D'ici-là, les col­lectionneurs auront tout l'hi­ver pour bichonner leurs voitu­res anciennes.

 


 

2013 - Alsace - Rallye des Neiges

0000 Panorama Alsace
18ème Rallye touristique des neiges
0000 Diaporama
27 janvier 2013
organisé par le club « Les Vieilles Soupapes du Ried »

par Bernard Stibling
 
Cliquez sur les images pour les agrandir
  
  
2013 Alsace Rallye des Neiges AHLe 27 janvier 2013 comme chaque année, sur invitation de mes amis Doris et Francis Haegeli, grands collectionneurs du landerneau Alsacien, c’est avec une impatience non feinte que je pars chez mon ami François participer à cette très belle et première sortie de l’année.

En arrivant chez lui, sa nouvelle monture, une belle Sunbeam Alpine Mk2 de 1962, dans son « jus » et encore munie de ses plaques minéralogiques british (François, pense à les changer), est déjà prête pour le départ. Le temps de prendre le café, les amis Betty et Jean-Yves arrivent avec leur belle MGA 1500 Iris Blue. C’est parti en direction du parking du Leclerc de Sélestat, point de rendez-vous de tous les équipages. En arrivant Doris, grande prêtresse de ce rallye, me souhaite encore la bonne année, mais sans la bise vu qu’elle est encore à moitié « grippée ». Elle me remet notre plaque à apposer sur notre auto. A nouveau, nous partons avec le numéro 1, Doris me disant au passage à ce sujet qu’un autre ami était un « peu vexé » de ne pas avoir ce numéro. Je lui réponds que c’est normal et logique, François et moi sommes aussi « les plus beaux ». Aïe, aïe, c’est parti pour une journée de « chambrage » bon enfant !

 2013 Alsace Rallye des Neiges TR3
Il est 10h, le briefing et les dernières recommandations reçues, c’est le départ avec comme toujours de belles autos, les anglaises quant à elles étant bien représentées (Triumph, MG, Morgan, Morris, etc.). Quand à mon ami Francis, à son habitude, il a de nouveau sorti deux belles autos à savoir : une belle Talbot type DS de 1924 et un très beau cabriolet Traction 11A. Au sujet de cette auto d’ailleurs, ma première occasion de « chahuter » mon Francis est toute trouvée en lui posant la question saugrenue suivante : « comment se fait-il qu’en janvier tu sortes le cab-trac et que l’été dernier, en juillet avec la canicule, tu as sorti ton « sauna » coupé Traction 11 ? ». A mon humble avis Monsieur Alzheimer a dû effleurer ton esprit ce jour-là. Mes amis, la réponse que je reçois en retour par mon Francis et avec un grand sourire, il m’est impossible de la retranscrire ici. Après avoir décapoté, François et votre serviteur prenons la route. Le road book est pratiquement identique aux précédentes années, quand à la météo, elle est plutôt grise mais pas trop froide (0°), par contre humide. Nous empruntons comme toujours les routes du vignoble alsacien aux grands crûs mythiques et nous dirigeons vers les hauteurs où les premières neiges sont bien présentes. Cette année, concernant la neige, nous sommes servis.

2013 Alsace Rallye des Neiges Col de Steige
Arrivé au Col de Steige, c’est la 1ère pause café et vin
chaud « à l’avenant », mais cela est bien connu de nos amis organisateurs, pour ensuite prendre la direction de la vallée de la Bruche cap sur le col du Hantz, notre arrêt principal pour le fameux Barbecue des Neiges. Toutes les autos, même les caisses « dites carrées » sont montées sans aucune difficulté et arrivées à bon port, pas besoin de « pneus neige ni de chaines ». Par contre l’après-midi, une fois le repas terminé et les estomacs calés, ce n’est plus la même histoire, le vent s’est levé et de très fortes pluies s’abattent sur nous. Qui dit pluie sur de la neige à cette altitude dit verglas. Nous repartons tous avec les grandes distances de sécurité qui s’imposent entre les autos en direction des Cols du Las et d’Urbeis pour terminer à Fouchy, à l’auberge où une bonne soupe bien méritée nous attend.

Cette très belle journée de très grande convivialité est terminée. La prochaine édition est inscrite dans nos agendas respectifs.

2012 - Alsace - Vieilles Soupapes du Ried

0000 Panorama Alsace
Sortie pique-nique

avec le club Les Vieilles Soupapes du Ried (1)


22 juillet 2012par Bernard Stibling
photos de Francis Haegeli et Bernard Stibling

 

Je suis heureux de pouvoir à nouveau monter dans ma TR4A IRS et de mettre le cap sur le beau Grand Ried alsacien après un début de mois plus que pluvieux.En effet, je suis invité par mes amis Doris et Francis Haegeli, grands collectionneurs du Landerneau Alsacien et vice-président du club multimarques : Les Vieilles Soupapes du Ried.
2012 Alsace Ried Tractions 
J’en profite pour m’arrêter au passage prendre un café chez mon copilote de rallye et ami François. Depuis la rue, à peine arrivé, j’entends mon François jurer comme un charretier du fond de son garage. Je me dis Ô Bernard, ce n’est pas bon du tout ! Et pour cause : le capot de la Spitfire 4 est levé, cela fait un moment que mon ami François est en train de s’escrimer à changer, permuter et repermuter les bougies, vérifier le rupteur, vérifier la charge batterie, rien n’y fait. L’auto refuse obstinément de démarrer, en émettant à peine quelques bruits de pot d’échappement. Eh oui, nos belles et vieilles anglaises nous surprendront toujours. Je lui propose de faire équipage avec moi mais nul doute, la pilule a du mal à passer.

2012 Alsace Ried Autos Diverses
A 7h30, nous mettons le cap sur le village voisin de Hilsennheim où nous sommes attendus près de l’étang. Comme toujours, de belles autos sont déjà sur place et avec sa gouaille légendaire, Doris nous accueille à bras ouverts. Le temps de garer l’auto, et c’est reparti pour un petit déjeuner copieux à « l’autrichienne ». Comme toujours, nos amis des Vieilles Soupapes du Ried savent recevoir, cela est bien connu depuis longtemps. Au passage, l’ami Francis en a profité pour sortir de sa collection deux belles autos, un coupé Citroën Traction 11 AL de 1937 et une très belle Salmson.

2012 Alsace Ried Chateau
A 9h, une fois tous les participants arrivés, les organisateurs sifflent le rappel pour un court briefing. Entre-temps mon ami Philippe, fier de sa belle Spitfire Mk3 fraîchement sortie de restauration, a réussi un tour de passe-passe remarqué : remettre en route la Spitfire 4 de François puis nous rejoindre. C’est parti, en bons triumphistes, nous restons groupés sur la route des cols vosgiens, avec à nouveau une pause-café au col de la Charbonnière.

2012 Alsace Ried Autos Couleurs
Après, cap sur les beaux villages que sont Ottrott et Boersch pour visiter le château de la Leonadsau, immense domaine ayant appartenu à la famille De Dietrich. Après avoir pris du retard sur le timing, nous reprenons la route de retour sur Hilsenheim, juste à temps pour l’apéritif, où un buffet géant nous attend. C’est le moment propice pour un pique-nique avec des moments de très grande convivialité entre les participants et enfin, cerise sur le gâteau, le grand soleil d’été est revenu, que du bonheur !En conclusion, comme toujours, cette super-journée a vite passé. C’est à regret que tous les participants se quittent, non sans avoir noté sur leur agenda les prochains rendez-vous de 2013, à commencer par le fameux Rallye des Neiges de janvier, un événement à ne pas manquer.

 

(1)   Le Grand Ried est une région alsacienne bordée à l'ouest par l'Ill et à l'est par le Rhin. Il se situe entre Strasbourg et Colmar, il a été modelé par les divagations du Rhin et de l'Ill dans sa zone d'épandage, avant sa canalisation.
  


 

2012 - Alsace - Jardins de Calunnes

0000 Panorama Alsace
 
Les Jardins de Callunes

2 septembre 2012

par Bernard Stibling
photos de Philippe Royer et Bernard Stibling


2012-Alsace Jardins de Callunes TR3A 2012-Alsace Jardins de Callunes Voitures 2012-Alsace Jardins de Callunes Tractions

Cette petite sortie n’était pas prévue en temps normal, mais au mois de juillet mon ami et copilote de rallye François m’avait parlé de ce lieu situé dans les Hautes-Vosges entre Schirmeck et Saint-Dié, lors de notre dernière balade pique-nique avec nos amis du club « Les Vieilles Soupapes du Ried ». Je me suis dit pourquoi ne pas profiter de cette sortie, cela fera plaisir à nos chères épouses et compagnes, vu que nous ressassons toujours les mêmes sujets : Triumph, mécanique et boulons.

2012-Alsace Jardins de Callunes (1)J’ai contacté « vite fait » des amis pouvant être disponibles, afin d’éviter de rouler seul, ne sommes-nous pas en pleine période de congés ? Mes amis Christian Gosse et Philippe Mome du club « Alsace et Vieilles Anglaises », club cousin du « Triumph Club de France », ont répondu avec grand plaisir à mon invitation. Ayant quelques jours plus tôt pris soin d’effectuer une reconnaissance du trajet et des lieux, c’est donc avec plaisir que j’accueille le 2 septembre mes amis à Molsheim, avec une météo un peu grise, mais pas de pluie. Christian est venu avec son beau coupé Datsun 240Z, Philippe avec sa voiture de tous les jours puisqu’il avait explosé la boite de vitesses de sa Spitfire MkIII tout juste sortie de restauration, sans oublier François avec sa dernière acquisition, une belle Sunbeam Alpine MkII dans un « beau jus ».

2012-Alsace Jardins de Callunes (8)En partant de Molsheim, patrie des légendaires Bugatti, nous mettons le cap sur Schirmeck par la petite route départementale qui longe la vallée de la Bruche tout en traversant les beaux villages, une route faite pour les Triumph et autres anglaises de même caractère. J’ai bien sûr convié Philippe Royer à cette sortie, c’est un nouveau de la région Alsace du Triumph Club de France. Il est venu de Dombasle sur Meurthe, près de Nancy, au volant de sa belle Triumph TR3A, en compagnie de son ami David aux commandes d’une belle Lotus Seven.

2012-Alsace Jardins de Callunes (9)Parvenus à Schirmeck, nous poursuivons en direction de Saales à une vitesse un peu plus soutenue pour emprunter ensuite une belle route départementale, plutôt une belle route forestière, jusqu’au hameau de La Grande Fosse pour arriver à l’heure aux Jardins de Callunes à Ban-de-Sapt. En arrivant, je m’aperçois que mes amis sont déjà là, mais aussi les membres de la section vosgienne du club « La Traction Universelle », avec de belles autos.

2012-Alsace Jardins de Callunes (10)En entrant, les propriétaires des lieux nous font remarquer la période un peu tardive de notre visite : Que c’est dommage de venir en septembre, beaucoup d’arbustes et de conifères sont déjà en fin de floraison ! Qu’à cela tienne, ce n’est pas grave. En empruntant les différents sentiers, nous nous rendons vite compte que c’est un lieu magnifique et magique, baigné dans un grand silence. C’est un très beau jardin à l’anglaise avec différents niveaux et cascades. En flânant François, paysagiste de son état, nous explique d’une manière avisée les différents massifs de fleurs et d’arbustes. Au bout d’une heure et demie de flânerie dans les belles allées, c’est l’heure de repartir.

2012-Alsace Jardins de Callunes (7)Nous sommes attendus non loin de là, au hameau du Fraiteux, pour un bon déjeuner à l’Auberge du Pas de l’Ane. Après un repas pantagruélique qui a un peu plombé les estomacs, nous avons entrepris une belle balade à pied pour s’oxygéner les neurones et profiter de cette belle nature encore préservée. Au retour nous remontons dans nos autos en direction de Senones et de ses alentours, toujours en empruntant de merveilleuses petites routes forestières, pour nous arrêter dans une petite guinguette de village prendre le verre de l’amitié avant la séparation.

Pour conclure, tous les équipages ont passé une superbe journée très enrichissante et conviviale, nos compagnes avaient le grand sourire. Je leur ai promis de refaire cette visite en même temps que celle d’un autre endroit, le lac de Pierrepercée, en mai ou juin 2013, quand ces lieux enchanteurs arboreront leurs magnifiques couleurs.

 


 

2012 - Alsace - Rétro-Rencard à Guebwiller

0000 Panorama Alsace
 
Rétro-Rencard à Guebwiller
 
28 octobre 2012
par Bernard Stibling

Cliquez sur les images pour les aggrandir 


2012 Alsace Retro Rancard Voitures (1)Ce dimanche 28 octobre, pour cette dernière petite sortie de l’année, je me rends vite compte qu’il fait frisquet, moins 2 degrés, c’est tôt pour la saison, il faut s’habituer. Ayant répondu à l’invitation de mes amis haut-rhinois Marc Zislin et Paul-André Hoppler, les animateurs locaux de l’Amicale Spitfire, club cousin du Triumph Club de France, je prends la route avec ma TR4A « IRS », cap sur Colmar. Tout au long du trajet, je m’aperçois que les cimes vosgiennes sur ma droite, ainsi que celles de la Forêt-Noire en Allemagne sur ma gauche sont blanches par les premières neiges.

Le rendez-vous colmarien est fixé sur le parking de la cave vinicole Wolfberger bien connue. Les autos arrivent au fur et à mesure, la belle Spitfire Mk3 Wedge-wood-blue de Philippe Mome, la Spitfire 1500 de Gilles Espinoza, la Spitfire Mk4 de Martine Hoppler et la Porsche 356 cabriolet de Paul-André Hoppler, notre ami Paul-André effectuant à cette occasion le test d’étanchéité de sa nouvelle Chapka, sage précaution. Arrivent aussi mon copilote de rallye François Becker avec sa Sunbeam Alpine Mk2, des amis mosellans avec une Renault R4 ainsi que votre serviteur.
 

2012 Alsace Retro Rancard Jaguar XK150  2012 Alsace Retro Rancard Porsche 356  2012 Alsace Retro Rancard-TR4A IRS
 

A 10h, nous reprenons la route pour longer le beau vignoble haut-rhinois aux grands crûs mythiques pour arriver à Guebwiller, la cité industrielle de la famille Schlumberger, un grand capitaine d’industrie française. En roulant au pas, nous traversons les petites rues pour arriver à la place de l’Hôtel de Ville, destination de ce Rétro-Rencard. L’accueil des organisateurs est à l’avenant avec une grande convivialité. En plus pour réchauffer les équipages, ils offrent pour la modique somme de 1 € café-croissant à volonté, qui dit mieux ?

2012 Alsace Retro Rancard Sunbeam AlpineEn flânant sur le parking, je m’aperçois que les autos anglaises sont bien représentées. J’ai aussi eu le plaisir d’accueillir deux nouveaux adhérents de ma région dont Jean-Pierre Caffin, un des responsables de ce Rétro-Rencard. 2012 Alsace Retro Rancard CombiBienvenue au Triumph Club de France !

Cette matinée récréative vite passée, c’est l’heure de repartir en direction de Cernay et de partager un bon repas avec mes amis. Malheureusement, la petite balade de l’après-midi dans le Sundgau haut-rhinois est annulée en raison d’une météo plus qu’incertaine, la neige est de la partie. Nous décidons donc de nous séparer en mettant le cap sur Strasbourg et comme toujours, c’est le moment de se dire au revoir et des embrassades en se donnant rendez-vous pour l’année 2013.

 


 

2011 - Alsace - Vosges du Nord

0000 Panorama Alsace

Parc naturel des Vosges du nord

 

Visite du Musée du Sabotier et du Musée Lalique
 

11 septembre 2011

par Bernard Stibling - Région Alsace
Photos de Bernard Stibling et Danielle Melle


2011 Alsace Vosges Cafe de la PostePar ce beau dimanche ensoleillé, Fabienne et moi dans notre TR 4A IRS partons pour le parking des Meubles Steinmetz dans la zone artisanale de Wolfisheim, lieu de rendez-vous à 8h15. Marie-Claude (Lustre) en voiture banalisée est déjà présente. Le temps de se saluer, un beau bruit d'échappement se fait entendre mais pas voir puisqu’il se perd dans la zone artisanale pour mieux revenir, c'est la TR 5 des Melle (senior) qui se pointe, le pilote s'est mélangé les pinceaux entre l’entrée et la sortie de la Zone artisanale (c'est plus facile de pondre soi-même des « road books », n'est-ce pas Daniel ?). Puis c'est le tour de Philippe (Mome) et son épouse, ainsi que Christian Gosse avec Madeleine avec leur MG Midjet et Datsun 240Z de nous rejoindre. Reste plus que François (Becker) sur sa Spit 4 et voilà : nous sommes presque au complet, Jacques et Ute (Bobb) sur leur coupé Jaguar XK 140 nous rejoignant en cours de route. Il est 8h15, tout le monde est à l'heure, un vrai plaisir pour l'organisateur.

2011 Alsace Vosges Solex SabotIl est 8h30, nous montons dans nos autos, en route pour le parc naturel des Vosges du nord par les petites routes du Kochersberg en direction de Hurtigheim, Quatzenheim, Fessenheim-le-Bas,  Kuttolsheim, Wintzenheim -Kochersberg, Willgotheim, Landersheim, Friedolsheim, Littenheim et Lupstein pour nous arrêter au Café de la Poste faire une pause-café. Le maître des lieux, l'ami Bouighes (rien à voir avec le BTP ou la téléphonie) nous accueille sur sa terrasse avec grand plaisir pour servir un petit déjeuner copieux « à l'autrichienne ». Voilà une journée qui démarre bien.

2011 Alsace Vosges St PierreOn échange les dernières « infos » club, 9h45, c'est l'heure de repartir, étant attendus au Musée du Sabotier à Soucht en Moselle vers 10h30-10h45 pour une visite très instructive sur un ancien et difficile métier, très physique, effectué par nos anciens. De très beaux sabots de différentes formes sont exposés sous vitrines. La visite se termine dans le timing prévu pour remonter dans nos autos, direction Althorn, toujours dans le pays verrier, un bon repas qui nous attend vers 12h à l'Auberge de la Tour St Pierre en lisière de forêt. Blagues et grande convivialité sont à l'avenant, ce n'est que du bonheur. Mais là aussi, les bonnes choses doivent se terminer.

2011 Alsace Vosges LaliquePas question de lambiner, il est 14h30, c'est l'heure de repartir, nous sommes attendus à 14h45 précises dans un haut lieu prestigieux du pays verrier, à savoir le tout nouveau Musée Lalique. Moi-même ayant de la famille dans le secteur (une de mes tantes ayant exercé ses talents à l'usine du même nom), je connaissais le trait de génie de René Lalique et de ses enfants. Une fois les autos garées sur le parking dans l'enceinte du musée, nous nous dirigeons vers l'entrée et déjà notre charmante guide, Véronique Brumm directrice et conservatrice des lieux en personne, nous prend en charge pour un accueil à la hauteur de l'évènement. Que dire de ce lieu, tout simplement inouï, grandiose par les objets et les collections présentés, tous les mots et adjectifs sont superflus, il faut y aller pour s'en rendre compte. En accord avec la conservatrice, nous avons pu faire des photos, que nous ne pouvons pas mettre en intégralité sur le site pour des raisons de propriété. Du génie a l'état pur, époustouflant, avec une guide connaissant l'historique et la saga des Lalique dans le moindre détail.2011 Alsace Vosges Capote

L'heure ayant tourné vite au bout de 1h30 passée, c'est le moment de repartir et surtout recapoter les autos pour certains, de gros nuages bien noirs nous guettent et sont prêts à nous tomber dessus. Nous partons, direction Zittersheim et La Petite Pierre chez Philippe Velten à l’hôtel restaurant « Au Lion d’Or », lieu bien connu par certains membres de l'AVA (Alsace et Vieilles Anglaises) et du TCF (n'est-ce pas Sylvain ?) et par moi-même, pour prendre le verre de l'amitié. En arrivant, des trombes d'eau nous accompagnent, mais l'essentiel à retenir est que Fabienne et moi, ainsi que l'ensemble des équipages, avons passé une super journée.

A refaire bien sûr.

2013 - Alsace - Terrier Mk2

Triumph Dix Voitures Cinema

La Terrier Mk2 - Une auto anglaise méconnue

par Bernard Stibling
juin 2013


Cliquez sur les images pour les agrandir
   
2013 Alsace Terrier Mk2 AvantSuite à notre sortie du 21 avril dernier, voici un petit reportage concernant cette auto peu connue du public. Elle appartient à l’heure actuelle à mon ami Lawrence Sufryn, futur membre de la région Alsace du Triumph Club de France. Lawrence est un ancien pilote de circuit des années 1960 à 1980. Il pilote d’ailleurs toujours un peu. Durant sa jeunesse, il a côtoyé sur les pistes et circuits des pilotes britanniques légendaires et prestigieux, comme Sir Jackie Stewart, rien que cela !  Ses souvenirs et les albums qu’il m’a fait découvrir sont éloquents.


Pour revenir à son auto, c’est une Terrier Mk2 de 1960, très peu connue du public. Elle fait partie des trois châssis recensés sur les vingt-trois produits à l’époque. Mon ami Lawrence a retrouvé cette auto au fond d’une grange galloise, dans un sinistre état. Le concepteur et constructeur de cette auto est Len Terry, un de ces petits constructeurs indépendants comme il en existait beaucoup à cette époque. Mais beaucoup de ces constructeurs ou artisans n’ont pas survécu, c’est une histoire connue. Len Terry a travaillé une courte période comme « chief designer » chez Colin Chapman, le légendaire patron de Lotus.

Vous trouverez en annexe un descriptif technique de l’auto et quelques photos. La Terrier Mk2 a été totalement reconstruite, les pièces mécaniques provenant de plusieurs constructeurs ou fournisseurs anglais. L’auto utilise des pièces de Triumph Herald. La carrosserie est en aluminium, l’auto ne pèse ainsi que 450 kilos, un rapport poids/puissance déjà remarquable pour l’époque.

J’ai toujours voué une grande admiration aux petits constructeurs britanniques de cette période, qui étaient avant tout des artisans. C’était une période dorée : nul besoin de demander autorisation de fabriquer, ni permission de circuler sur leurs routes. J’espère que ce petit reportage intéressera nos amis du Triumph Club de France.

2013 Alsace Terrier Mk2 Profil 2013 Alsace Terrier Mk2 Tableau Bord 2013 Alsace Terrier Mk2 Arriere

Fiche technique


Constructeur             Len Terry

Moteur                     Ford Anglia - 997cc. - approximativement 85ch
Boîte de vitesses       Ford Anglia - 4 vitesse - 1ère non-synchronisée
Pont arrière              BMC « A » rigide
Châssis                     multi-tubulaire très léger
Poids à vide               450 kg
Nombre construites      23
Pièces Triumph          « uprights » avant
Carrosserie                 90% aluminium
Freins                       Tambours
Carburateurs             2 Webber 40 DCOE




2013 Alsace Terrier Mk2 Moteur Droit 2013 Alsace Terrier Mk2 Aile AR 2013 Alsace Terrier Mk2 Moteur Gauche




Véhicule restauré en 1993


Châssis, pont et suspension ont été trouvés dans une grange en Angleterre. L’actuel propriétaire a réalisé la carosserie à la main. Le moteur provient d’une Matlock FJ de 1960, sa puisance a été réduite pour un usage routier.


Catégorie de course


A l'époque en Angleterre : catégorie « Clubmans »

   ♥   1172cc Ford à soupapes latérales
   ♠   1000cc Ford Anglia à arbre à cames en tête


 

0000 - Alsace - News

Retour au choix de la région

Info News Alsace

Attente du prochain bulletin
par le responsable de région

 
 

2013 - Alsace - Voeux pour 2014

0000 Panorama Alsace

2014 Alsace Voeux CarteGlissons ensemble vers 2014

par Bernard Stibling


Cliquez sur les images pour les agrandir

   

Bonjour les Amis,

L'année 2013 se termine doucement. Elle fût à nouveau riche en sorties et animations diverses. C'est le moment de vous souhaiter à toutes et à tous de très bonnes fêtes de Noël. Comme on dit chez nous en Alsace il importe de bien « glisser » dans la nouvelle année à venir, avec une bonne santé et bien sûr, encore longue vie à nos autos preferées.

Bien amicalement.
   
2014 Alsace Voeux Stibling B F 2014 Alsace Voeux Stibling TR4AIRS 1 2014 Alsace Voeux Stibling TR4AIRS 2


2015 - Alsace - Week-End août

0000 Panorama Alsace

Une belle sortie

et une très belle rencontre dans une belle région :

Alsacel'Alsace

 

du 3 au 5 août 2015

par Marc Roudil

 

Grace au Forum du Triumph Club de France, l'opportunité de récupérer au Luxembourg quatre-vingt kilos de pièces de TR4A, données gratuitement et à redistribuer, m'incite à faire début août une virée en Alsace depuis l'Ile de France Au programme 1.600 kilomètres en trois jours. L'Alsace en passant par la Lorraine en Triumph....

Naturellement je contacte Bernard Stibling, responsable de la région Alsace du Triumph Club de France, pour faire connaissance et prendre conseil. Premier contact très convivial. Rendez-vous est pris le lundi 3 juillet à 10h à Wolfishein en banlieue de Strasbourg pour une virée à deux Triumph sur la route des vins et la route des crêtes. C'est ainsi qu'avec mon épouse à bord de notre Stag « Sapphire blue » nous partons en balade avec Bernard et son épouse à bord de la fameuse et quasi unique TR4A IRS « Black » afin de musarder dans la région. Nous ne nous connaissions pas mais le courant passe instantanément, nous ajustons notre conduite naturellement afin de profiter de la route en toute sécurité, du paysage, tout en sollicitant nos Triumph. C'est un vrai plaisir partagé.

 

2015 Alsace WE Roudil (0) 2015 Alsace WE Roudil (4) 2015 Alsace WE Roudil (2)

 

Début de l'aventure avec une petite virée direction le sud, le long de la route des vins en commençant par Ergersheim, puis Mosheim, la demeure Bugatti, Obernai, enfin Scherwiller. Au passage, arrêt dégustation à Mittelbergheim au Domaine Seltz Fernand, producteur des coteaux de Zuzenberg :
http://www.zotzenberg.com/vignerons/display.php?name=Fernand%20Seltz%20et%20fils&vigneron=Fernand_Seltz_et_fils

Bernard y fait régulièrement ses emplettes et participe aux vendanges. Bilan trois caisses de vins de plus dans la Stag, en plus de celle déjà chargée en Moselle, avec un bel assortiment de Riesling, Sylvaner, Pinot gris, Gewurztraminer et crémant d'Alsace blanc et rosé !

Nous poursuivons l'aventure jusqu'à la hauteur de Sélestat pour mettre le cap à l'ouest, en direction des ballons d'Alsace, laissant le château du Haut-Koenisbourg sur notre gauche, puis filons vers Sainte-Marie-aux-Mines (d'argent), avant de remonter vers le col des Bagenelles haut de 903 mètres. Les Triumph jouent à faire résonner en cœur leurs moteurs, quatre cylindres pour l'une, huit en V pour l'autre, quel beau récital ! Le tout sans oublier un arrêt déjeuner en terrasse avec dégustations de produits locaux à l'auberge Les Bagenelles www.bagenelles.com

Au col des Bagenelles, nous empruntons une petite route délicieuse avec au bout, une pause-café à l'auberge Haîcot http://www.auberge-haycot.fr. Cette auberge traditionnelle, située à 1.085 mètres d'altitude, propose l'une des plus belles terrasses du massif, avec une superbe vue panoramique surplombant le Val d'Argent et toute la vallée.

Aux multiples arrêts, la très belle TR4A IRS connaît un grand succès dans sa livrée noire et la Stag méconnue intrigue... Quel capital sympathie avons-nous avec elles ! Quelle verve à Bernard à propos de sa voiture et du recensement des TR4A et TR4A IRS, un travail de dingue ! Le responsable de la région Alsace du triumph Club de France est intarissable. Nous nous découvrons quelques points communs sur notre passion des Triumph.

L'après-midi, nous poursuivons sur les routes des crêtes avec ses petit cols et vallons ombragés. Le chasseur TR4A IRS ouvre la route avec son quatre cylindres équipé d'un échappement sport qui chante dans les relances. Son Surrey-top et ses deux phares longue portée lui donnent un air félin et agressif. Le bombardier Stag suit avec son V8 bourdonnant en souplesse sur le couple. Il est chargé jusqu'à la gueule : quatre-vingt kilos de pièces de TR, quatre caisses de vins, de la charcuterie, des kouglofs, de la biscuiterie et les bagages de deux personnes sur un long week-end ! Merci au bac de capote qui fait office de deuxième coffre et aux places arrière d'appoint ! Les deux Triumph s'amusent en toute quiétude sur les petites routes de montagne.

 

2015 Alsace WE Roudil (5) 2015 Alsace WE Roudil (1) 2015 Alsace WE Roudil (3)

 

En fin de journée, nous redescendons sur Colmar où nous retrouvons la chaleur accablante de ce mois d'août. Bernard et son épouse filent alors sur Strasbourg et nous continuons dans la région, diner à Eguisheim et fin soirée dans la petite Venise de Colmar.

Une très belle journée, une très belle région et une très très belle rencontre, alors bon anniversaire Bernard, c'était ta sortie et tu nous en as bien fait profiter, un grand merci pour cette journée et ton accueil aux Parisiens

A bientôt sur les routes, en Triumph évidement, nos amitiés à toi et ton épouse et tout cela grâce au Triumph Club de France.

 


2013 - Alsace - 60 ans de la TR2 à Dijon

0000 Panorama Bourgogne

6Alsace0 ans de la TR2 à Dijon-Prenois

14-16 juin 2013
par Philippe Royer de la région Alsace
 

Cliquez sur les images pour les agrandir.



2013 Alsace Dijon Gevray Chambertin (1)2013 Alsace Dijon Gevray Chambertin (2) Au mois de Janvier de cette année, lorsque cette balade au cœur de la Bourgogne a été proposée, la réjouissance nous a poussés à nous inscrire sans attendre !

Le mois de juin est enfin arrivé ! Et quelle chance, le soleil est présent ce week-end-là. C’était loin d’être évident !

La TR3A a été préparée et le vendredi à 14h30. Nous prenons la route pour rejoindre Dijon empruntant les nationales en direction de Neufchâteau et de Langres. A 17h30 nous arrivons au « Baladin » où de nombreux « Triumphistes », déjà arrivés, partaient visiter une cave à Gevray-Chambertin.

2013 Alsace Dijon Le Baladin2013 Alsace Dijon Domaine FerryLa TR3A ne s’arrête pas et s’intègre dans le groupe avec une première visite de cave chez Jean- Michel, qui a accepté de nous recevoir alors qu’il marie son fils le lendemain et que des clients américains sont là. Le soir retour et installation au « Baladin » pour l’apéritif et dîner tous ensemble. C’est l’occasion de partager de bons moments avec l’équipe de Sylvain Lindecker de Chaumont. Nous étions fiers de représenter l’Alsace !

Le samedi matin, départ à 8h30 pour parcourir les routes des vins et rejoindre le Clos de Vougeot, domaine implanté au milieu de cent-vingt hectares de vignes et maintenant destiné à de grandes réceptions mondaines.
 Les quelques trente Triumph stationnent fièrement devant l’entrée. Visite et découverte de pressoirs datant du 14
ème siècle et d’endroits chargés d’histoire.

2013 Alsace Dijon La cave Fery2013 Alsace Dijon Entre 2 monts - 5Vers 10h30, reprise des Triumph pour rejoindre le domaine du vignoble Jean Ferry à Echevronne, en empruntant de petites routes à travers les vignes. C’est une exploitation de dix hectares exploitée bio et non mécanisée.

Nous sommes attendus sur la terrasse pour une grande dégustation de Bourgogne blanc et rouge avec modération bien sûr. Juste avant midi il est hélas l’heure de repartir toujours par de petites routes à travers les vignes pour rejoindre le Château d’Entre-Deux-Monts. Les Triumph se garent dans la cour et nous sommes accueillis royalement par les tenanciers qui nous proposent un déjeuner autour de la truffe dans leur grange.

En milieu d’après-midi, il faut quitter les lieux pour aller vers le circuit de Dijon-Prenois ou au choix, découvrir les villages évocateurs de grands crus. Nous décidons de visiter les petits villages avec trois autres couples venus de Sens.

2013 Alsace Dijon TR2 Emmeneger2013 Alsace Dijon TR6Nous trouvons enfin un bistro pour partager le verre de l’amitié avant de rejoindre le « Baladin » car nous sommes tous attendus par un bus pour aller passer la soirée chez Patriarche à Beaune. C’est la plus importante réserve de vin de Bourgogne, avec un labyrinthe de cinq kilomètres de galeries voûtées remontant jusqu'au XIIIème siècle, abritant des millions de bouteilles. C’est magique !

On se retrouve ensuite dans le caveau pour le dîner. Pendant le repas, un concours est lancé, nous répondons alors aux quinze questions posées. Les résultats seront annoncés dimanche sur le circuit de Dijon-Prenois.

Le dimanche matin, nous quittons le « Baladin » pour rejoindre le circuit de Dijon-Prenois pour les courses du Grand Prix de l'Âge d’Or et pour célébrer les 60 ans de la Triumph TR2, toujours en circulant à travers le vignoble et la forêt. Arrivés sur le circuit, tous les accès nous sont accordés pour arriver avec nos Triumph juste en face du paddock.

2013 Alsace Dijon Circuit (1)E2013 Alsace Dijon Le Départ  Helast quelle surprise ! Vers 12h30, le Triumph Club de France est invité à participer à trois tours de parade sur le circuit, nous voici transformés en pilotes.

Mais comme toujours, les meilleures moments prennent fin et dans l’après-midi chacun se sépare avec pour tous l’envie de se revoir.

 
Un grand merci à Marie-Antoinette et à Willy pour l’organisation de ce très beau week-end et bravo. Revivez cette sortie en lisant le compte rendu ce cette belle sortie vu par nos amis de la région Bourgogne.0000 Lire Article

2016 - Alsace - Lac de Constance

0000 Panorama Alsace
 

AlsaceVirée et balade en Allemagne

 

Lac de Constance et île de Mainau

Visite des musées Dornier et Zeppelin à Friedrichshafen

Incursion à Dornbirn en Autriche

Stibling 1Visite du musée privé Rolls-Royce de Mr Franz Vonier

  
du vendredi 10 au dimanche 12 juin 2016

 
par Bernard Stibling

Photos : Gilbert Mangel - Daniel Melle - Bernard Stibling


 

Vendredi

Après des semaines de météo maussade, cette deuxième sortie de la région Alsace s’est présentée de la plus belle des manières. Le rendez-vous des équipages s’est effectué le vendredi sur le parking du Match de Sélestat avec le soleil, enfin… Mais pour combien de temps ? A huit heures quarante-cinq précise, nous étions cinq équipages prêts pour le départ, deux équipages ayant fait défection quelques jours auparavant, quel dommage ! Le complément de carburant effectué sur les autos, à savoir une TR3A, une TR6 PI, une TR4A IRS, une GT6 Mk2 et une cousine MGB, je profite de l’instant pour faire un petit briefing et donner toutes les recommandations d’usage concernant le trajet d’environ cent-quatre-vingt kilomètres jusqu’à Uhldingen-Muhlhofen, sur le lac de Constance.
  

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2016 Alsace Constance 1 Groupe RV Selestat 2016 Alsace Constance 2 Briefing 2016 Alsace Constance 6 Petite Pause
     

A neuf heures trente c’est le départ. Nous empruntons la route menant jusqu’au Rhin à la centrale hydro-électrique à Marckolsheim. Au passage sur le barrage, le fleuve se présente d’une manière imposante mais logique après toutes les pluies intenses et diluviennes tombées ces dernières semaines. Le convoi des cinq autos met ensuite le cap sur Fribourg-en-Brigsau dans la Forêt-Noire. Nous traversons la ville sans problème particulier tout en surveillant les radars routiers allemands qui sont redoutables. Nous empruntons ensuite la très belle route menant à Daunaueschingen et Titisée dans la vallée de Triberg et du Hirschsprung. Les équipages peuvent profiter des paysages magnifiques aux décors de cartes postales. Le ton est donné. Vers onze heures quinze, il est temps pour le groupe de faire une courte pause à l’une des rares stations-service. J’annonce qu’il ne reste plus qu’une quarantaine de kilomètres avant d’arriver à l’hôtel Störchen, notre camp de base à Uhldingen-Muhlhofen. Ce très bel hôtel est aux mains de la même famille depuis 1886 sur plusieurs générations.

     
2016 Alsace Constance 8 Hotel Storchen 2016 Alsace Constance 9  2016 Alsace Constance 9 Bis
     

A onze heures-trente nous remontons dans nos autos. Au bout d’une vingtaine de kilomètres de parcourus sur une belle route vinicole, le lac se présente à nos yeux toujours avec le soleil au zénith, pourvu que cela dure ! A douze heures quinze nous arrivons à l’hôtel, le propriétaire des lieux nous ayant réservé un parking pour nos Triumph et leur cousine. C’est le moment de prendre en compte nos chambres.

Vers douze heures quarante-cinq, nous faisons une courte marche à pieds de vingt minutes en direction du port et embarcadère, pour nous restaurer et désaltérer en terrasse d’une guinguette. L’ambiance à table est décontractée et d’une grande convivialité. Malgré cela, nous n’avons pas le temps de trop nous attarder à table, votre serviteur ayant prévu toute l’après-midi la visite de la très belle île de Mainau et son château. Pour cela, le groupe a embarqué à treize-heures quarante-cinq à bord du bateau « Graf von Zeppelin » pour une traversée d’un quart-d’heure, accompagné dans le ciel par un dirigeable Zeppelin du même nom tout en ayant une vue panoramique sur les Alpes Autrichiennes. Pour l’histoire, il faut savoir que l’île est classée au patrimoine mondial, la douceur d’un microclimat y régnant toute l’année. Elle fût pendant plusieurs siècles la propriété des Chevaliers de l’Ordre Teutonique. Ce sont eux qui ont édifié et construit le château de style baroque ainsi qu’une église du même style. Elle revint ensuite au Grand-duc Fréderic 1er de Bade. Le Duc fût à l’origine de la création du magnifique parc et des jardins que nous allons visiter. Sa fille Victoria devenue reine de Suède, légua ensuite l’île de Mainau au comte Lennart Bernadotte. Aujourd’hui ce sont les héritiers Bettina et Björn Bernadotte, cinquième génération du nom, qui poursuivent l’œuvre de leurs aïeux suédois et préservent ce lieu magique.

     
2016 Alsace Constance 12 2016 Alsace Constance 12 Bis Ile de Mainau 2016 Alsace Constance 13 Membres Region Alsace Apprécient
     

 Une fois la traversée effectuée, les cinq équipages sentent tout de suite ce climat de quiétude et sérénité régnant sur l’île. Cette réputation est largement justifiée. Il va de soi que nos appareils photos et smartphones fonctionnent à fond. Que dire de ce lieu, c’est tout simplement extraordinaire et superbe. En nous rendant au château, nous traversons d’immenses parcs floraux tous plus beaux les uns que les autres, surtout qu’en ce mois de juin, c’est ici la pleine floraison des milliers de rosiers aux variations de couleurs donnant le tournis sans oublier les senteurs. Mais c’est que le début, en continuant de flâner dans le parc, notre groupe emprunte des allées avec des séquoias très rares, des tilleuls et chênes géants plusieurs fois centenaires, et bien d’autres variétés d’arbres et conifères. Nos épouses et compagnes sont aux anges, impressionnées et conquises.

Mais ce n’est pas fini. Avant d’arriver au château, nous traversons d’autres lieux d’une extrême beauté que sont la serre aux palmiers avec palmiers-chanvre, dattiers exotiques, etc. Ensuite vient la serre aux papillons avec des variétés de flores et orchidées très rares. Pour résumer, il y a qu’un mot, superbe ! Ce lieu est vraiment très beau grâce aussi au travail titanesque et permanent d’une armée de paysagistes, jardiniers et autres.

     
2016 Alsace Constance 14 Zeppelin au  dessus de l'île 2016 Alsace Constance 17 Bis Splendide 2016 Alsace Constance 18 Flore Unique
2016 Alsace Constance 21 Paon Sculpture de Fleurs 2016 Alsace Constance 22 Bis 2016 Alsace Constance 23 Chateau des  Comtes de Bernadotte
2016 Alsace Constance 24 Interieur Eglise Baroque l'île de Mainau 2016 Alsace Constance 25 Une des Autos du chatelain 2016 Alsace Constance 26 Tour Suédoise
     

Pour cette première journée de notre virée, comme toujours le temps a passé trop vite. Il est temps de retourner à l’embarcadère vers dix-huit-heures pour la traversée retour et passer une excellente soirée à l’hôtel. Après s’être rafraichis, les équipages se sont retrouvés vers vingt heures pour partager un bon repas, et cerise sur le gâteau, nous avons même suivi le premier match de notre équipe nationale de football. Vers onze heures, il est temps d’aller dormir car le lendemain nous attend une nouvelle journée bien remplie.

 

Samedi

Après une nuit pluvieuse, il est huit heures quinze. Après une bonne nuit de repos, tous les équipages se sont retrouvés pour le petit-déjeuner tout en échangeant leurs impressions et avis sur la journée précédente. Certains d’entre nous en profitent pour soulever les capots moteurs des autos, vérifier les niveaux d’huile et eau des radiateurs. A neuf heures vingt-cinq, il est temps de monter à bord de nos autos pour un court trajet de trente minutes nous menant à l’aéroport de Friedrichshafen. C’est là que se situe le très beau musée aéronautique et spatial qu’est le Dornier-Museum où notre groupe a rendez-vous avec une charmante guide en langue française pour nous conter l’histoire de ce musée de la famille Dornier.

Ce musée est très récent et a été inauguré en 2009 avec des moyens colossaux. Claudius dit Claude Dornier, d’origine française, était à l’époque dans les années 1920 à 1930 un pionnier et ingénieur avant-gardiste dans l’aviation. Notre guide nous présente les différentes salles aux nombreuses vitrines contenant de très nombreuses maquettes d’avions et surtout d’hydravions de la fabrication Dornier. La société Dornier était dans les années 1930, le premier fabricant d’hydravions dont certains, munis de douze propulseurs, ont servi sur les lignes transatlantiques pour le commerce et transport de passagers. Notre groupe profite aussi de visionner des documents et films d’époques très rares provenant des archives personnelles du fondateur.

Notre guide nous emmène ensuite dans le très grand hall principal où sont visibles certains des avions historiques de la marque Dornier. Y figure en bonne place le fameux hydravion Dornier-Wal, un appareil utilisé à l’époque par l’explorateur norvégien Roald Amundsen dans l’expédition au Pôle Nord. Près d’un autre avion, est visible l’auto personnelle du fondateur utilisée à l’époque à savoir une auto américaine La Salle qui date de 1928. Elle est en parfait état de marche. Tout en continuant à avancer dans le hall, notre guide nous informe qu’à l’heure actuelle la société Dornier, avec les héritiers aux commandes, est très active dans d’autres domaines non liés à l’aéronautique. Elle produit, par exemple, des appareils très pointus dans le domaine médical et aussi pour l’industrie textile. Elle a conçu et fabrique des métiers à tisser très pointus et performants. A titre d’exemple, ce sont les métiers à tisser Dornier qui produisent les revêtements des sièges d’avions des principaux fabricants comme Airbus où Boeing. A l’heure actuelle, la société Dornier fait partie de l’Aérospatiale.

Après une heure d’explication très intéressante, notre guide prend congé tout en nous désignant la porte pour accéder à l’extérieur où sont stationnés sur le tarmac d’anciens avions légendaires et réformés de la marque comme le fameux biréacteur Do 31E à décollage vertical, celui-ci datant de 1967. La matinée a passé très vite comme toujours, vers douze heures trente, le groupe en profite pour partager un repas au restaurant du musée. A quatorze heures trente, nous faisons la photo souvenir à l’entrée du musée.

     
2016 Alsace Constance 28 2016 Alsace Constance 30 Source Internet Dornier do x Hydravion 02 2016 Alsace Constance 35 Groupe devant Dornier Wal
2016 Alsace Constance 40 2016 Alsace Constance 41 2016 Alsace Constance 43 Depart du Dornier Museum
     

Il est temps de remonter dans nos autos pour mettre le cap sur le port de Friedrichshafen et faire la visite d’un autre musée, celui des dirigeables mondialement connus à savoir le Zeppelin-Museum. Comme nous sommes en zone très touristique, le trajet s’est effectué sans trop de problèmes pour accéder au parking situé dans une zone commerciale. Votre serviteur ayant prévu un ticket avec « pass » et visite groupé dans les deux musées, nous avons directement accès dans le hall principal du musée. C’est là que se trouve la reproduction fidèle de la cellule principale avec salon, lieu de vie et cabines des passagers très modernes pour l’époque. Cette reproduction est celle du fameux « Hindenburg » matricule LZ 129, celui à l’origine de la catastrophe à Lakehurst le 6 Mai 1937. Beaucoup d’objets et reliques de ce dirigeable (moteurs, habits des personnels de bord, objets de navigation, etc.) sont conservés dans ce musée sans oublier les nombreuses vitrines se trouvant dans les salles attenantes.

Pour l’histoire, il faut savoir que les noms de Dornier et comte de Zeppelin sont très étroitement liés, le premier ayant exercé ses talents au début de sa carrière dans l’usine du second avant de créer sa propre usine. Zeppelin était aussi connu, à un degré moindre comme constructeur de voitures et limousines prestigieuses assemblées par la marque Maybach. Une de ces autos est visible dans le musée. Aujourd’hui, la société Zeppelin existe toujours, elle produit encore des dirigeables certes plus modernes. Des baptêmes de l’air où vols publicitaires sont possibles, seul bémol, le prix d’un billet est très conséquent.

   
2016 Alsace Constance 49 Bis Salon du Zeppelin 2016 Alsace Constance 46
   

Vers dix-sept heures, heure de fermeture du musée, il est temps de revenir au parking avec d’énormes bouchons de voitures pour ressortir. Une fois que le groupe est formé, et pour éviter et contourner ces bouchons que nos autos n’apprécient guère, avec un grand détour d’une vingtaine de minutes, nous avons retrouvé la route départementale et mis le cap sur notre camp de base de Uhldingen-Muhlhofen. Cette magnifique journée très instructive à plus d’un titre fait déjà penser à l’ensemble des équipages que ce beau weekend se termine bientôt. En attendant, comme la veille, nous avons passé une superbe soirée autour d’un bon repas, le personnel de l’hôtel Störchen étant très avenant à notre égard, bref que du bonheur ! Je profite de ce moment pour annoncer au groupe que le départ pour l’Autriche dimanche matin et dernier jour de cette virée, est à huit-heures trente précise. Rendez-vous à sept-heures pour le petit-déjeuner.

 

Dimanche

Comme prévu la veille, à sept-heures tout le groupe est présent pour ce dernier petit-déjeuner, pour certains c’est petit-déjeuner « à l’autrichienne ». Ouah ! ils ont l’estomac bien accroché… et ne font pas semblant. Déguster du saumon fumé avec des cornichons le matin de bonne heure, ce n’est pas donné à tout le monde, mais bravo ! Pour cette dernière journée et clore ce beau week-end, votre serviteur a prévu de faire une incursion dans le Vorarlberg en Autriche, jusqu’à Dornbirn à environ quatre-vingt kilomètres d’Uhldingen-Muhlhofen. Nous avons longé le lac de Constance sur toute sa longueur jusqu’à Brengenz et ensuite mis le cap sur Dornbirn en passant par des petites routes très pittoresques, avec les Alpes Autrichiennes en toile de fond.

 
2016 Alsace Constance 59 Arrivée Musée Rolls Royce Dornbirn
 

Au programme, nous avons visité le plus grand musée privé au monde de la marque Rolls-Royce appartenant à Franz Vonier. Dans une ancienne usine désaffectée depuis cent-cinquante ans, sur trois niveaux, ce très grand collectionneur a créé et commencé sa collection à partir de l’année 1968, principalement le modèle Phantom. Certaines des autos de ce musée ont appartenu à des personnalités très connues comme John Lennon du groupe rock « The Beetles », Ali Khan où le roi Georges V. Au rez-de-chaussée, beaucoup d’autos sont visibles, toutes sont présentées soit dans un jus d’origine parfait, soit restaurées, mais toutes sont maintenues roulantes et utilisables tous les jours. Un moteur d’avion trône en bonne place à l’entrée. A l’arrière, se trouvent les locaux comprenant les ateliers de restauration, des locaux avec de très nombreuses pièces détachées, bref un trésor inestimable. Nous avons pris le chemin du premier étage, et là aussi des autos à perte de vue, des châssis habillés par différents carrossiers comme Mulliner, Hooper, Park-Ward et bien d’autres, c’est incroyable ! Pour finir au second étage, sont visibles de nombreuses vitrines, soit avec de la vaisselle en porcelaine de l’époque, des valises pour pique-nique, de très nombreuses motos, encore des voitures, des meubles et salons anciens de l’époque victorienne, là aussi des trésors fabuleux et aussi une petite cantine pour boire un verre dans une ambiance cosy et « so-british ». Là aussi, l’ensemble de notre groupe en a pris plein les yeux.

     
2016 Alsace Constance 60 2016 Alsace Constance 62 2016 Alsace Constance 63
2016 Alsace Constance 64 2016 Alsace Constance 65 2016 Alsace Constance 67
     

Mais vers douze heures, il est temps de remonter dans nos autos pour rejoindre l’auberge Firstblick situé à huit-cent mètres d’altitude, non loin de là. Nous avons partagé un dernier et très bon repas au pied des alpes autrichiennes où des amis autrichiens Monika et Bertram Rhomberg nous ont rejoint avec leur très belle TR6 PI sortant de restauration. Comme toutes les bonnes choses doivent prendre fin, vers quatorze heures trente, il temps de prendre le chemin du retour en Alsace avec plein de très bons souvenirs de cette très belle virée et aucune panne à signaler sur les autos. Ce retour en traversant la Forêt-Noire entrecoupé d’une petite pause s’est passée sans problème. Après les embrassades et prises de congé traditionnels, un très grand merci à tous les équipages pour la très bonne ambiance et convivialité.

     
2016 Alsace Constance 69 2016 Alsace Constance 76 Dernier Repas au Furstblick 2016 Alsace Constance 77 De Retour à Strasbourg
     

Et demain ?

Comme la sortie de 10 Juillet 2016 avec virée dans le Haut-Rhin est annulée faute de participants, le prochain rendez-vous de la section se fera à une date ultérieure restant à déterminer.