Quoi de neuf ?

0000 Derniers Articles 1 France 1 Verte
0000 Vichy 1 France 1 Verte
2018 Franco Suisse 1 0000 Franco Suisse 1
2018 Event 1 0000 Champagne 1
2017 TR Euromeeting 1 0000 Drapeau Allemand 1
2016 Entente Cordiale 1 France 1 Verte
0000 Splendida Sicilia 1 0000 Drapeau Italien 1
Imprimer Envoyer

2018 05 Triumph du Mois Artcturial BandeauArtcurial au volant

 

Une pimpante Triumph TR3A de 1960

 

Triumph du mois de mai 2018

Récolté sur la toile

Commentaires de Jean-Paul Lamy en lettres italiques

 
 

Vieillirons-nous ?

Les prix de nos chères Triumph s’envolent, la population des amateurs prend de l’âge et le parc de nos belles voitures roulantes et saines diminue avec les années. Ainsi va la vie…

Comme Artcurial, les grands professionnels ont pour stratégie de s’approprier toute niche « juteuse », « tendance » et « vacante » du marché. Heureusement, il reste de vrais amateurs, propriétaires de belles Triumph, épaulés par des professionnels passionnés, qui observent lucidement une bulle spéculative qui ne saurait tarder à exploser. Plus les prix s’envolent, plus dure sera la chute !

Sachez garder vos distances vis-à-vis des nouveaux « conquistadors » du marché de l’automobile ancienne, ce sont des professionnels madrés, surfant sur un « buzz » rémunérateur ! Que diantre des vieilles guimbardes, pourquoi laisser à d’autres une marge confortable insoupçonnée jusqu’ici ? Enfin, côté garantie, ils sont experts et excellent à se mettre juridiquement à l’abri de tout recours, bravo ! Dans les salons, leurs surfaces d’exposition envahissantes révèlent une stratégie d’hégémonie calculée, pour monopoliser sans vergogne le marché des voitures anciennes, voire même des « youngtimers », et pourquoi pas demain des vieux diesels voués aux gémonies. Passionarias tendances et autres élus démagogiques à l’appui obligent !

 

Triumph toujours !

On aime renifler les gaz toxiques de nos anciennes, on roule les cheveux au vent, on adore trousser la voiture, surtout regarder sous le capot, quel bonheur ! Mais nous restons attachés à défendre les petits clubs de marque, d’abord et surtout le Triumph Club de France.

 

La parole est à Artcurial

Tout est alléchant ! Que découvre-t-on ?

  • Carte grise française
  • Châssis n° TS71238L
  • Collection d'un passionné de « supercars »
  • Archétype du roadster anglais
  • Construction robuste et fiable
  • Restauration ancienne de qualité
  • Sans prix de réserve

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

2018 05 Triumph du Mois Artcturial VoitureUn argumentaire de vente très affûté

La Triumph TR3 fait partie des roadsters anglais qui ont fait rêver toute une génération. Elle offre d'excellentes performances pour l'époque, atteignant 175 km/h en pointe avec l'overdrive Laycock-de-Normanville en option. Née en 1953 sous l'impulsion de Sir John Black, qui a repris la firme après la guerre, elle répond à la demande de la clientèle pour une voiture simple, sportive et abordable. D'abord sous l'appellation TR2, elle va évoluer en TR3 deux ans plus tard, mais c'est avec la TR3A qu'apparaissent les modifications les plus sensibles : calandre plus large qui lui donne son sourire enjôleur, poignées de portes et de couvercle de coffre, clignotants arrière séparés, phares légèrement reculés.

C'est une TR3A que nous présentons ici, équipée d'un volant bois et de l'overdrive, ce qui permet de moins fatiguer la mécanique. Elle a été restaurée en Italie il y a une dizaine d'années, juste avant d'obtenir sa certification auprès de l'ASI. Elle fut ensuite achetée par un collectionneur basé à Monaco. C'est via un spécialiste monégasque connu que notre collectionneur en fait l'acquisition en 2015, pour l'une de ses filles. Il fait alors réviser la voiture par son mécanicien personnel, et un coupe batterie est monté. La voiture est très saine et se présente dans un état très attrayant. Robuste, charmeuse, amusante à conduire, la TR3A représente un condensé des plaisirs que peuvent offrir les automobiles de collection.

Estimation entre 30.000 € et 40.000 €. Vendue 35.760 €

Les résultats sont affichés frais acheteur et taxes compris. Ils sont générés automatiquement et peuvent subir des modifications.

 

Certes la voiture paraît belle ! Comment en savoir plus ? 

Psychologiquement, il est réconfortant d’apprendre que le projet de restauration du vendeur est d’offrir la voiture à l’une de ses filles, sinon ce serait trop mercantile. Dans le même ordre d’idées, un acheteur monégasque serait-il une garantie ? Par ailleurs, qu’est-ce qu’une certification ASI ? Enfin et surtout, merci pour le coupe-Batterie, élément essentiel et indispensable qui pourrait faire obstacle à la vente !

 


 

© Triumph Club de France- Association à but non lucratif - Loi de 1901 - Logiciel Joomla 1.5.26 - Licence GNU/GPL           V02.5