Quoi de neuf ?

0000 Derniers Articles 1 France 1 Verte
Morges 1 Suisse 1
2017 TR Euromeeting 1 France 1 Verte
2017 Event 1 0000 Auvergne 1
2016 Entente Cordiale 1 2016 Drapeau UK 1
Imprimer Envoyer

0000 Panorama Bretagne

2016 Bretagne Pique Nique Logo BZH

 Retrouvailles inter-cornouaillaises

 

Samedi 3 et dimanche 4 avril 2017

Pierre Le Foll 

 

 

 Ils en parlaient depuis au moins vingt ans, ils l'ont fait une première fois l'an dernier et ils y ont pris goût. Ils ont à nouveau franchi l'English Channel alors que l'on nous rebat les oreilles avec le Brexit.

« Ils », c’est-à-dire les membres du Cornwall Group du TR Register, sont venus nous rendre une seconde visite en Bretagne, cette fois dans notre chère Cornouaille. On peut voir cela comme une sorte de jumelage...

2017 Bretagne Cornwall (1)Pour l'occasion, Peter Rugg leur Group Leader, a réuni onze équipages à bord de deux TR2, deux TR3A, deux TR4 et 4A, deux TR5, une TR6, une 2000 MkI et une moderne.

De notre côté, après deux défections de dernière minute pour force majeure, nous nous sommes présentés en infériorité numérique avec sept voitures : une Spitfire, une TR3A, trois TR4A et deux TR6, toutes locales sauf la TR6 de Marc qui n'a pas hésité à parcourir 190 kilomètres à la fraîche pour nous rejoindre en Cornouaille, le grand sud du département 29.

Après avoir laissé nos amis s'installer à leur hôtel de Bénodet et entamer la découverte de la région vendredi sous un soleil radieux par la remontée de l'Odet, cette fois-ci en vedette et non pas en TR amphibie, puis la visite de Quimper, nous les avons retrouvés le samedi matin pour ce week-end de retrouvailles.

Nous rejoignons d'abord la cidrerie et distillerie du Manoir du Kinkiz à la sortie de Quimper où Maugane et son frère Bertrand nous font découvrir avec beaucoup d'humour et d'enthousiasme toutes les subtilités de leur métier sous l'œil attentif de leurs parents Marie-Caroline et Olivier, membres assidus du TCF-BzH.

     
2017 Bretagne Cornwall (2) 2017 Bretagne Cornwall (3) 2017 Bretagne Cornwall (4)
     

Après la dégustation des différents cidres et alcools produits par cette entreprise familiale et la ruée sur la boutique, c'est incroyable la quantité de bouteilles que l'on peut caler dans les moindres recoins d'une TR, il est temps de se rendre à « La Cantine » toute proche pour le déjeuner.

Cette fois-ci pas question de s'éterniser sur un « three-course french lunch ». C'est plat unique et café gourmand vite expédiés car une longue et belle balade nous attend par ce très beau temps. Que ne ferait-on pas pour tuer le mythe de la Bretagne éternellement humide ?

2017 Bretagne Cornwall (5)Cap à l'Ouest vers Penhors et sa chapelle du XIIIème, reconstruite au XVème. Depuis le site, on découvre toute l'étendue de la Baie d'Audierne, depuis La Torche, paradis des surfers au Sud, jusqu'à la Pointe du Raz au Nord.

Après une courte halte nous poursuivons notre périple en empruntant la route côtière qui porte le doux nom de « Route du Vent Solaire ». Cet itinéraire se nomme ainsi en hommage aux célèbres « Mémoires d'un breton du Pays Bigouden », « Le Cheval d'Orgueil », de Pierre Jakez Hélias. En effet c'est une route qui change en permanence de direction, à l'image du vent.

La route effectivement serpente le long de la côte, qui par endroits a bien du mal à résister aux assauts des tempêtes. Juste avant d'arriver au petit port de Pors-Poullan nous avons droit à un festival de couleurs où se mêlent les verts des champs de céréales, les rouges vifs des coquelicots et les jaunes brillants des renoncules sauvages. Malheureusement le profil de la route ne nous permet pas d'immobiliser notre long convoi de manière sûre pour une séance photos.

Un petit arrêt s'impose pour découvrir le site de la Pointe du Souc'h. Les fouilles sur ce secteur, réalisées de 2001 à 2006, ont permis d'affirmer la présence de l'homme au mésolithique et au néolithique. Ce lieu, classé aux Monuments Historiques, est constitué de plusieurs dolmens de la période du néolithique moyen et final, et d'une tombe du néolithique moyen.

Nous traversons ensuite Audierne pour atteindre le but de notre journée : la célèbre Pointe du Raz classée Grand Site de France.

Tandis que nos Triumph reprennent leur souffle sur le parking qui nous a été réservé, la pointe du Raz, du haut de ses falaises de 70 mètres, nous offre un panorama sur le passage du redoutable Raz du Sein avec au loin, l’île de Sein, l'une des cinq communes françaises faites Compagnon de la Libération, les phares de la Vieille et de Tévennec. Encore plus en retrait, et par temps clair, on peut apercevoir le phare le plus éloigné des côtes françaises, Ar Men, dont la construction s’est étalée sur 34 longues années.

     
2017 Bretagne Cornwall (6) 2017 Bretagne Cornwall (7) 2017 Bretagne Cornwall (8)
     

Le retour se fait à bon train par la route la plus directe qui nous permet de regagner Bénodet par le pont du même nom qui nous offre une superbe vue sur l'estuaire de l'Odet.

2017 Bretagne Cornwall (9)Juste le temps d'abandonner nos Triumph sur le parking de l'hôtel et de nous rendre pédibus à l'Armoric Hôtel pour le dîner. La météo étant favorable, les propriétaires nous proposent de prendre l'apéritif dans les jardins ce qui entretient la convivialité de cette soirée.

2017 Bretagne Cornwall (10)Dimanche matin nous nous retrouvons vers 9h, toujours à Bénodet. Il n'y a pas de retardataires en dépit de la soirée de samedi qui s'est un peu prolongée. Ce sont plutôt les Triumph anglaises qui nous réservent quelques facéties. Une TR6 décide de de se poser sur la jante en raison d'une valve dévissée. Fort heureusement le petit outil adéquat, essentiel à son remontage, se trouve dans une des trousses de premiers secours automobile, tandis qu'une pompe à pied apparaît pour restaurer la pression. Simultanément des bruits inquiétants proviennent de l'alternateur d'une TR4A. La turbine s'est désolidarisée de l'axe et il y a un risque d'échauffement de la génératrice. La dynamo de rechange qui fait partie du lot de pièces de rechange emportées par le groupe n'est évidemment d'aucun secours. Heureusement Marcel, notre Saint-Bernard local, se propose d'accompagner l'équipage en difficulté jusqu'à son domicile où il dispose d'un alternateur de rechange.

Une heure plus tard, tout est rentré dans l'ordre et ils nous rejoignent à Concarneau pour la visite de la Ville Close, citadelle du XVème construite en plein milieu du port et devenue un haut lieu touristique. Nous y effectuons une halte de trois heures mises à profit pour visiter les lieux, se restaurer dans les nombreux restaurants et crêperies alignées le long de la rue principale, ou tout simplement dénicher le souvenir de notre choix.

2017 Bretagne Cornwall (11)A 14h, nous nous retrouvons à l'embarcadère du petit bac électrique qui nous ramène à notre parking après une « traversée » de quelques dizaines de mètres. Aucun risque de mal de mer !

Nous reprenons la route pour une nouvelle balade, côtière d'abord, vers la pointe de Trévignon et son petit port typique où s'alignent quelques bateaux de pêcheurs côtiers et l'armada des pêche-promenade de retraités locaux qui mouillent leurs casiers à crustacés et autres filets tout autour de la pointe.

2017 Bretagne Cornwall (12)Nous rejoignons ensuite le charmant et authentique village de Kérascoet, près de Névez, dont la plupart des maisons recouvertes de toits de chaume ont été restaurées. Quelques-unes présentent une autre particularité unique dans la région : leurs murs sont constitués de « pierres levées », sortes de menhirs soigneusement alignés.

Il est à présent temps de quitter la côte pour faire découvrir la Cornouaille intérieure à nos visiteurs. Nous filons plein Nord en traversant d'abord une riche zone agricole avant d'atteindre la vallée encaissée et boisée du Jet que nous traversons pour rejoindre la chapelle de Kerdévot  du XVème siècle aux portes de Quimper. Elle abrite un remarquable retable anversois du XVIème, chef d'œuvre de la sculpture sur bois. On n'en compte que deux autres en France, un à la cathédrale de Rennes, un à Saint-Germain-L’auxerrois et un troisième à Cracovie.

Le retour vers Bénodet s'effectue en traversant une nouvelle fois la vallée du Jet par des routes qui paraissent taillées spécialement pour nos Triumph.

Toutes les bonnes choses ayant une fin, le week-end s'achève par le pot de l'amitié « Cornouo-Cornouaillaise » et les au-revoir dans l'un des bars du port, face à l'Odet. Nous nous promettons de nous retrouver pour de nouvelles rencontres trans-Manche.

See you soon my friends !

 


 

© Triumph Club de France- Association à but non lucratif - Loi de 1901 - Logiciel Joomla 1.5.26 - Licence GNU/GPL           V02.5