Quoi de neuf ?

0000 Derniers Articles 1 France 1 Verte
Morges 1 Suisse 1
2017 TR Euromeeting 1 France 1 Verte
2017 Event 1 0000 Auvergne 1
2016 Entente Cordiale 1 2016 Drapeau UK 1
Imprimer Envoyer
2017 Auvergne Printemps (1)
AuvergneUn dimanche de printemps
 
en Bourbonnais
 
 
9 avril 2017
 
Jean-Paul Lamy
 

 

Ce deuxième dimanche d’avril, il fait un vrai temps d’été. Le ciel est d’un bleu immaculé et le soleil nous réchauffe malgré l’heure matinale. Avec un temps pareil, cette journée se présente sous les meilleurs auspices. Pour cette première sortie de l’année, nous ne sillonnons pas les monts du Sancy, auxquels nous préférons les petites routes du sud de l’Allier. 

La grande place d’Ebreuil voit arriver les Triumph à un rythme soutenu. Bien avant l’heure du rendez-vous, la plupart des quinze équipages sont là, heureux de se retrouver et de discuter autour des voitures. La grande salle du café « Le Zabelle », que certains connaissent déjà, nous attend pour un bon petit déjeuner. Grand maître de la sortie d’aujourd’hui, Jean-Pierre distribue le roadbook, une simple carte routière surlignée.

Le dernier équipage arrive et nous partons en convoi vers Bayet. Jean-Pierre, notre « leader máximo » de la journée, a pris la tête du convoi au volant de sa jolie Triumph et nous suivons son grand panache blanc qui dépasse nettement du pare-brise de son petit bolide rouge.

     
 
Cliquez sur les image pour les agrandir.
 
2017 Auvergne Printemps (3) 2017 Auvergne Printemps (5) 2017 Auvergne Printemps (4)
     

Notre première destination est une ferme originale dédiée à la production de fleurs séchées. Le coin est accueillant et nous alignons nos voitures dans la vaste cour, la mise en scène est parfaite ! Qu’elles sont belles ces voitures alignées sur la pelouse, sous ce soleil estival qui souligne l’éclat de leurs carrosseries.

 2017 Auvergne Printemps (2)L’heure est donc aux fleurs séchées. Nous visitons les jardins qui bordent la Sioule, les serres, les séchoirs, enfin la surprenante voûte de fleurs multicolores. Dans la coquette boutique du site, quelques galants s’empressent d’acquérir le bouquet à offrir à l’élue de leur cœur. D’autres citadins découvrent la basse-cour où s’égayent poules, poussins et autres congénères, c’est le retour à la ferme.

     
2017 Auvergne Printemps (6) 2017 Auvergne Printemps (7) 2017 Auvergne Printemps (8)
2017 Auvergne Printemps (9) 2017 Auvergne Printemps (10) 2017 Auvergne Printemps (11)
2017 Auvergne Printemps (12) 2017 Auvergne Printemps (13) 2017 Auvergne Printemps (14)
2017 Auvergne Printemps (15) 2017 Auvergne Printemps (16) 2017 Auvergne Printemps (17)
     

Il est temps de partir pour aller déjeuner à Chantelle. Nous passons devant le splendide site viticole de Chareil-Cintrat. Nous contemplons le château enchâssé au milieu des vignes. Quelques lieues plus loin, notre longue caravane pénètre dans Chantelle. Après avoir déambulé de ruelle en ruelle, nous atteignons l’hôtel de la Poste. Aucun parking en vue, nous sommes contraints d’aligner nos voitures à la queue-leu-leu en une file impressionnante, pour le plus grand bonheur des badauds qui passent par là.

2017 Auvergne Printemps (18)Avec le beau temps, nous déjeunons dehors, une treille nous protège d’un soleil ardent, un vrai régal. Nous sommes répartis en trois groupes d’une dizaine de participants chacun et apprécions un excellent repas assez original. Tous toutes, sans doute, garderont longtemps le souvenir des escargots aux morilles, morbleu ! Le chef Guy nous a régalés, il est fort probable que l’on retournera à Chantelle.

Venu tout exprès de sa Haute-Loire au volant de son cabriolet Peugeot 301 de 1935, rutilant comme à ses premiers jours, Patrick profite de l’occasion pour développer son petit commerce de saucissons ardéchois de Saint-Cirgues-en-Montagne. Avec son bagout de camelot madré, il parvient à écouler son stock. L’argent liquide circule sans pudeur ni retenue, il n’y a pas de petit profit.

     
2017 Auvergne Printemps (19) 2017 Auvergne Printemps (20) 2017 Auvergne Printemps (21)
2017 Auvergne Printemps (22) 2017 Auvergne Printemps (23) 2017 Auvergne Printemps (24)
     

Nous nous prélassons sur la terrasse en oubliant l’heure qui avance inexorablement, nous sommes en retard sur l’horaire. Départ pour le village rural de Magnet où nous attend « l’Electrodrome », un curieux musée dédié aux tribulations de la fée électricité. Jean-Pierre sait se montrer convaincant pour canaliser la logorrhée de notre guide, son discours sera donc relativement bref. Au-delà de la rhétorique du maître des lieux, les visiteurs s’interrogent, n’en rajoute-t-il pas un peu ? En effet, il est difficile de gober que l’électricité n’a atteint le monde rural qu’à la veille de la seconde guerre mondiale. Nous déambulons ensuite dans les allées de ce musée atypique, les hommes contemplant avec intérêt les applications mécaniques, les femmes s’attardant davantage sur l’électroménager d’antan.

     
2017 Auvergne Printemps (26) 2017 Auvergne Printemps (25) 2017 Auvergne Printemps (27)
2017 Auvergne Printemps (28) 2017 Auvergne Printemps (28) 2017 Auvergne Printemps (30)
     

Ensuite, la plus belle partie du parcours nous conduit jusqu’à l’esplanade du château de Busset. Nous virevoltons de virage en virage, nous longeons de petits ruisseaux encaissés, nous découvrons des vallons où la vue embrasse la campagne environnante avant de traverser encore et encore d’agréables sous-bois. Nos vieilles voitures s’en donnent à cœur joie. La route est à nous, nous ne croisons pratiquement personne et c’est un véritable plaisir de rouler en ancienne dans de pareilles conditions. Nous devisons quelques instants devant l’entrée du château de Busset. Histoire de ne pas s’éloigner encore plus au sud, l’équipage venu de Saint-Amand-Montrond fait ses adieux.

Malheureusement, il n’existe pas de jolie route pour traverser l’Allier à Saint-Yorre, endroit sans intérêt majeur et sans doute le plus mal balisé d’Auvergne, sinon de France. Les feux tricolores aidant, le convoi se scinde en plusieurs petits groupes qui, la chance aidant, finissent par se retrouver sur l’un des deux itinéraires qui traversent la forêt de Randan. Parcourir cette belle forêt est un moment bien agréable et nous nous regroupons devant l’entrée du domaine royal.

Comme à l’accoutumée, nous réorganisons à notre guise la terrasse du « Bar du Domaine » pour le pot d’échappement ou de détente, comme vous l’entendez. Un nouveau membre du club, Franck nous attend pour un premier contact et nous le reverrons certainement au cours d’une prochaine sortie auvergnate, bienvenue au club ! Nous prenons un dernier verre pour conclure cette belle journée.

     
2017 Auvergne Printemps (31) 2017 Auvergne Printemps (34) 2017 Auvergne Printemps (32)
2017 Auvergne Printemps (33) 2017 Auvergne Printemps (35) 2017 Auvergne Printemps (36)
     

Merci Jean-Pierre. Avec le fort soutien moral de Catherine, tu as parfaitement organisé et animé ce beau dimanche de printemps en Bourbonnais. A très bientôt pour nos prochaines sorties du Triumph Club de France, en Auvergne ou plus lointaines !

0000 Participants


 

© Triumph Club de France- Association à but non lucratif - Loi de 1901 - Logiciel Joomla 1.5.26 - Licence GNU/GPL           V02.5